15/02/2017

QUESTIONS SANS REPONSES parodie "Une poussière" Jean-Jacques GODLMAN

Questions sans réponses 
Danses sur terre                               
Que vient-on faire ?                         
Est-ce l’enfer ?                                 
 
Tant de naissances                         
Viles existences                                
Destin, malchance                           
 
Sommes-nous utiles ?                    
Habiles, débiles ?                              
C’est une énigme !
 
Est-ce un jeu des Dieux ?
L’œuvre d’hommes verts ?
Est-ce un savant fou d’ailleurs qui n’a rien à faire ?
Est-ce dans un atelier que nos heures prirent l’esquisse ?
Est-ce le nid d’esprits renvoyés par le guide
Danse l’enfer sur cette terre ! 
 
Mort est l’estuaire ?             
Errent dans l’air                                                     
De grands mystères !
 
Dans ce dédale qui conduit notre sort ?                
Est-ce un des nôtres qui fit le conquistador ?
Est-ce le défi de machines savantes à l’ouvrage ?
Sommes-nous des bêtes domptées par le Diable ?
C’est le mystère de l’univers !
 
C’est le monde et ses alchimies
C’est le monde à l’indéfini                         
Et ce monde balade magie                                     
Dans l’ombre d’une autopsie ! 
Le 10/08/07 – P/83
Une poussière – Jean-Jacques GOLDMAN

09/02/2017

VALLS LA BAFFE parodie "A présent tu peux t'en aller" Richard ANTHONY

 

VALLS LA BAFFE

Tu es parti en Bretagne pour ta campagne
Une giboulée de claques, voilà ce que tu gagnes
Faut pas abuser chez les Gaulois
Enfariné à l'Est, de ça il y a un mois
Pas d'agressivité
Moi, je vais te le chanter
 
Tu t'es présenté pour devenir Président
Faut pas prendre tous les français que pour des glands
Donner une gifle plutôt réussi
Ce contre trois mois de prison avec sursis
Parce que l'on t'a mouché
Avec le mouchoir des français !
 
Tu peux chercher encore à gouverner la France
Plus de chômage et de malheureux
Dans ce monde en décadence
 
Valls, Sarkozy, Hollande et Fillon, les enjeux
Sont importants et ne faites qu'augmenter le creux
Oubliées vos promesses et vos débats
Le peuple n'a plus confiance en vous, ni de foi
Comment faut gouverner : En donnant un bon coup de balai !
 
Vous avez gouverner que pour vos intérêts
Et la France aujourd'hui en est que plus minée
Si vous dirigez comme des rois
Envolés vos nouveaux mandats, bon débarras
Ca, ce n'est pas volé
A présent, du vent, du balai
 
Tu peux chercher encore à manipuler la France
Plus de dommages et plus d'officieux
Dans ce monde en décadence
 
Ca maintenant c'est fait
Combien oserons vous baffer
 
Le 08/02/2017
Co-écrit avec DJtiti
A présent tu peux t'en aller – Richard ANTHONY

 

08/02/2017

LES PETITS MALINS parodie "Chaque matin" Yannick NOAH

Les Petits malins 
 (Chaque matin)Le 31/10/08 - P/58
 Des hommes déloyaux et malhonnêtes
 Du tact et du cran sont leurs armes
 Ils jouent du pipeau, font des courbettes
 Sur une ambition immorale
 Pourquoi voler c’ que les autres ont gagné
 Par les efforts de leur travail
 Cherchent ces flemmards, le gain aisé
 Des fourbes nés, de vrais canailles
 
Les p’ tits malins ,
Les p’ tits malins encensent avec aisance
Les p’ tits malins ,
Les p’ tits malins vivent de leurs manigances
Les p’ tits malins ,
Les p’ tits malins allient à la prestance
Les p’ tits malins ,
Les p’ tits malins un brin de prévenance
 
Ils ont l’apanage des girouettes
Atteints d’embrouilles incurables
Ils font du grisbi, leur conquête
Aux frais des âmes trop vulnérables
 
Sournois, ces acteurs aiment convoiter
Le beau, le cher, tout c’ qu’est royal
Félons noyés d’avidité
L’hypocrisie est viscérale
 
Les p’ tits malins ,
Les p’ tits malins méfiance à l’éloquence
Les p’ tits malins ,
Les p’ tits malins déguisent les manigances
Les p’ tits malins ,
Les p’ tits malins abusent la confiance
Les p’ tits malins
Les p’ tits malins ne pense qu’à l’opulence
L'appât du gain, l'appât du gain

26/01/2017

PAPA parodie "Là-bas" SIRIMA & J-J GOLDMAN

 
PAPA
Je crois
Que l’étoffe de ce grand sage
Bride sentiments du partage
Le gris te donne un air si froid
Se fourvoie l’essentiel en toi
 
Je vois
Dans ton cœur un peu trop sauvage
Dessous une infaillible image
Comme la force d’un grand roi
Une sobriété dans tes choix
Font de toi un modèle de poids
 
Maladroit
Dans tes gestes, dans ton langage
Le raisonnable fait barrage
Tu parais insensible parfois
Presque un peu sournois
 
La distance d’un solitaire
Des valeurs à soutenir
Le sérieux semblant austère
Convoient une grève de plaisirs
 
L'esprit noué de défiance(47)
Dans un instinct refréné
Tu répands cette confiance
Tu plaides la voie de l’équité
 
Je vois
Comme un guide dans les usages
J’avance droit dans ton sillage
J'ai trop passé loin de tes bras
Ne s'échappe l'émoi de toi
 
Ce que tu penses, je ne le sais pas
Dis-le moi
Comme un secret enfouit, inavouable
Pourquoi ?
Outre des principes, il y a
Reliquat
L'avis de l'autre ne l'atteint pas(BX)
Je crois
Mais sous tes airs de maître, je vois
Nie-le pas
L’amour d’un père qui veille mes pas
Parfois
Sous une éthique à l’étroit
Il y a
Une paroi entre toi et moi
Façade
Cette pudeur retient en otage
En toi
Mille silences impénétrables
Convoie
Mots que l'on achemine à toi(BY)
 Avouables
L’écrit pondère mes faiblesses dans l’impasse
Se noie
L’insondable tendresse en toi
En panne
Qu’on ne t’a pas donné, je crois
Autrefois
Je suis fière d’hériter de toi
Toutefois
D’une morale honorable, je crois
 
                                    Le 14/01/08 – P/79 Là-bas – Jean-Jacques GOLDMAN

29/12/2016

JEUX D'ECOLE parodie "College boy" Indochine

 
 
Jeux d'école
Je suis content, la sonnerie a retenti mais je prends mon temps
Je me dirige vers mon casier ou je dois trouver d'autres plans
Alors ! On y joue !
 
Je pars en courant pour rechercher le trésor de Ford Boyard
Et je cours à perdre haleinec
Car j'ai pas beaucoup de temps pour ça !
Mais moi, j' suis le roi de tous ces jeux d'exploits
Mais me déçoivent les enseignants qui se foutent de moi
 
On doit, dans un panier pas grand, mettre une balle
Et c'est à moi, de la lancer, elle y est, je suis adroit
Et là, se lèvent les filles et ma gueule prend la balle
Ma joue rougit, je la vois dans la glace
 
Après on a joué à celui qui avait le kiki le plus grand
Et comme j'ai perdu, cette fois,
Ils ont dû me trouver un bon gage
Et là ! Ils me clouent !
 
Je crois qu'ils ont envie de jouer à Colin Maillard
Mais moi, j' suis puni, c'est ça lorsque l'on perd
Ils ont compris que j'étais une lumière
 
Des voleurs ou bien des gendarmes,
Dans quel camp jouent-ils ces deux gars là ?
Cet innocent piègent ces deux cons là
Et je me prend une grosse décharge
 
Et ben quoi ! Alors quoi !
On a l' droit de jouer aux soldats
Et ben quoi ! Alors quoi !
Les nones peuvent bien agiter les bras
Oh ! Les gars ! Allô quoi !
Moi je sèche sur la croix
Eh ! Les gars ! Allô quoi !!!!!
  

College boy – Indochine-Le 31/05/2013- P/ 

PAS DE CHANCE Parodie "C'est ta chance" Jean-Jacques GOLDMAN

Pas de chance 
Pas de voie dans cette course
Et la misère me suit
Je n’attends pas gagner coup de pouce
Je survis dans l’oubli !
Oh ! en proie dans cette senne du mal
Je prie souvent ce bon Dieu étourdi
Pour que ma joie revienne
Faut que j’éponge mes peines
Quitte à récurer mon esprit
 
Pas le choix dans cette arène
Je perds ma dignité
Tous ces efforts que je n’aurai pas fait
Un combat de problèmes
Et au sein de cette jungle hostile
Scélérats revendent les bandits
Si m’échappe l’espoir, que mes choix me reviennent
Et moi seul en payera le prix
 
Pas de chance, le fardeau des conséquences
J’ai perdu vie, tous mes rêves
Mes faiblesses m’enchaînent à des souffrances
Défaillance du soutien
Pas de chance, d’amis et de références
Un futur sans joie, privé de projets, de force, d’outrecuidance
Dans l’errance du malsain
 
Mon étoile est maléfique
Eloigne le pôle du beau
Pourquoi, les fées, soit disant magique
Ont loupé mon berceau
M’ déçois pourtant mais ne sais que faire
L’ sortilège m’a déshérité
Je crois que fatalité ne peut être à refaire
L’épreuve, châtiment du passé
 
Pas de chance, les offres sont manigances
Faudra remplacer toutes mes préférences
Par de la suffisance 
Pas de chance, pas le choix
La malchance me pousse dans l’impuissance
L’amour rayé par l’effroi, par les autres
Le mépris, la méfiance
Décadence naîtra là  
Le 02/11/07 – P/73
C’est ta chance – Jean-Jacques GOLDMAN

15/12/2016

POLNAREFF Michel - La poupée qui fait non

 
L’ amitié de renom 
(La poupée qui fait non) Le 12/05/07 - P/42
C'est une amitié de renom, nom, nom,  nom
C'est comme un boulet de canon, non, non, non
Ces menaçants amis
S’entraînent dans la folie
 
C’est une amitié de renom , nom, nom, nom
C’est comme un boulet de canon, non, non, non
Résonnent dans les esprits
Les crimes qu’ils ont commis
 
Cette destinée de renom, nom, nom, nom
Amène le procès de renom, nom, nom, nom
Pourtant ils s’étaient promis
Ne jamais être pris..
Ces associés maudits
A l’abri, payent le prix
 
Dans cette amitié de renom, nom, nom, nom
Une loyauté de renom, nom, nom, nom
Impressionne le pays
Le respect de bandit..
Noms, noms, noms et renom !