06/01/2016

AUSSI IVRE QU'ON SOIT Parodie "Aussi libre que moi" Calogero

Aussi ivre qu’on soit

Aussi libre que moi – (Le 17/10/08 - P/6) 

Je viens de vomir le diner de ce soir
Je ne peux pas ramasser
Reste sans vie presque dans le coma
Et ça voyage de tous côtés
En mouvements retardés 
 
Aussi ivre que ça ! Aussi ivre que ça
Aussi ivre qu’on soit !
Aucune raison qu’on soit aussi ivre que ça 
 
Je vais pas me plaindre, je l’ai bien cherché
Car je voulais m’enivrer
Je ne boirais que de l’eau évaporée
J’ai le cerveau dérangé
J’ai un écho de regrets
 
Aussi ivre que ça ! Aussi ivre que ça
Aussi ivre qu’on soit
Et à cause de quoi aussi ivre que ça 
 
Des vertiges m’envoient presqu’au tapis
Je me contre-fous de cet état
Et j’aurais la gueule de bois demain midi
J’en ai un coup dans le nez
Et j’ai les cheveux tous hérissés
 
Aussi ivre que ça ! Aussi ivre que ça
Aussi ivre qu’on soit
Et sans raison, je crois aussi ivre que ça 
Aussi ivre que ça ! Aussi ivre que ça
Aussi ivre qu’on soit
Aucune raison qu’on soit aussi ivre que ça 
Aussi ivre que toi, aussi ivre que moi
PAROLES PARODIE
CALOGERO  Aussi libre que moi" PARADOXALE 36 "Aussi ivre qu'on soit"
Tu peux venir te poser sur moi Je viens d’ vomir le diner d’ ce soir
Je ne peux rien t’imposer Je ne peux pas ramasser
Reste aussi longtemps que tu voudras Reste sans vie presque dans l’ coma
Si le voyage à mes côtés Et ça voyage de tous côtés
Peut simplement te garder En mouvements retardés
Aussi libre que moi Aussi ivre que ça
Aussi libre que moi Aussi ivre que ça
Aussi libre qu’on soit Aussi ivre qu’on soit
Si tu es comme je crois Aucune raison qu’on soit
Aussi libre que moi Aussi ivre que ça 
   
N’ aie pas à craindre de me bouleverser J’ vais pas me plaindre, j’ l’ai bien cherché
Ce qui pourrait arriver Car je voulais m’enivrer
Je te laisserai sur ma peau Je ne boirais que de l’eau
Te tatouer Evaporée
A mon anneau t’accrocher J’ai le cerveau dérangé
Et sans barreau te garder J’ai un écho de regrets
Aussi libre que moi Aussi ivre que ça
Aussi libre que moi Aussi ivre que ça
Aussi libre qu’on soit Aussi ivre qu’on soit
Si tu es comme je crois Et à cause de quoi
Aussi libre que moi Aussi ivre que ça 
   
Ne résiste pas à cette envie Des vertiges m’envoient presqu’au tapis
Viens contre tout, contre moi J’ me contre-fous d’ cet état
T’engager comme toi je le suis Et j’aurais la gueule de bois d’ main midi
Sans garde-fou et rester J’en ai un coup dans le nez
J’ai fait le vœu de te garder Et j’ai les ch’ veux tous hérissés
Aussi libre que moi Aussi ivre que ça
Aussi libre que moi Aussi ivre que ça
Aussi libre que moi Aussi ivre qu’on soit
Aussi libre qu’on soit Et sans raison, je crois
Si tu es comme je crois Aussi ivre que ça 
   
Aussi libre que moi Aussi ivre que ça
Aussi libre que moi Aussi ivre que ça
Aussi libre que moi Aussi ivre qu’on soit
Aussi libre qu’on soit Aucune raison qu’on soit
Si tu es comme je crois Aussi ivre que ça 
Aussi libre que moi Aussi ivre que toi
Aussi libre que moi Aussi ivre que moi

24/09/2015

MERCI parodie "Mercy" DUFFY

Merci 
Résolvent tout en poste sur toutes les routes
Les pires ennemis du délit nous sécurisent
Stoppent les coupables
 
Et si on roule trop vite
Qu’on grille un feu rouge
On prend un coup de bambou
Sous le joug d’une patrouille
Tous nos points s’égrènent
Et la prune enfielle
 
Et il faut encore leur dire merci
Ils incarnent la justice
Mais il faut encore leur dire merci
Sont là pour rendre service
Mais qui sécurise qui ?
 
L’interdit assaille
Plus de permis, plus de travail
On est pas au bout de nos peines
Car ils nous saignent
Ils aiment faire du zèle sur nos sous
  
Un verre et on est ivre
Pire que des voyous
On ira sous les verrous
Avec nos pots de yaourt
Les jumelles s’emmerdent
Et ne rentre plus l’oseille
  
Et il faut encore leur dire merci
De leur esprit productif
Mais il faut encore leur dire merci
Leur système est dissuasif
Ces hyènes subtilisent… Yeah !
 
Et il faut leur dire merci
C’est les plus filous qu’existent
Et il faut leur dire merci
Il faut encore dire, il faut encore dire, 
il faut encore dire : Merci..........
Y a comme un préjudice
Et il faut leur dire merci
Même si ces brêles nous les brisent
Et il faut encore leur dire merci….Yeah !
 
Il faut encore dire merci, il faut encore dire merci
Il faut encore dire merci, il faut encore dire merci
Mais ils nous les brisent
Alors merci
 
On doit dire merci car nos conduites sont exemplaires
Je dis merci ! Qu’on terrorise ma carte grise
 
Le 19/11/08 – P/65  Mercy – Duffy

17/09/2015

BESOIN DE VIN, ENVIE DE BOIRE parodie "Besoin de rien envie de toi" PETER et SLOANE

 

PAROLES : Besoin de rien envie de toi         PARODIE : Besoin de vin envie de boire

Peter :  
Regarde, le jour se lève Regarde, quand tout m'énerve
Dans la tendresse sur la ville  Qu'un rien me blesse, je veux l'asile
   
Sloane :  
Tu me fais vivre Comme j'ai ouï-dire
Comme dans un rêve L'alcool conserve, 
Tout ce que j'aime Gomme les problèmes..
   
Ensemble :  
Besoin de rien, envie de toi Besoin de vin, envie de boire
Comme jamais envie de personne Pour anesthésier mes neurones
Tu vois le jour Je vois en double
C'est à l'amour qu'il ressemble Ma tête tourne et je tremble  
Besoin de rien, envie de toi Besoin de vin, envie de boire
Comme le rouge aime l'automne Un peu de rouge, un peu de rhum
Tu sais l'amour Après quoi je cours
C'est à Vérone qu'il ressemble C'est à une conne que je ressemble
Besoin de rien, envie de toi, envie de toi  Besoin d'un joint, envie d'espoir, envie d'espoir
   
Sloane :  
J'aime, quand tu m'enlaces J'aime, quand tout m'dépasse
Quand tu m'embrasses Boire cette vinasse
Je suis si bien  Je suis à point 
   
Peter :  
Premier, matin caresse Tu sais, dans cette ivresse
Matin tendresse J'oublie, j'encaisse
Tu es si belle  Me donne des ailes 
   
Sloane :  
Le jour se lève  Le coude se lève 
   
Ensemble :  
Nous on s'aime  Sans problème
   
Besoin de rien, envie de toi Besoin de vin, envie de boire
Comme jamais envie de personne Pour oublier que tout déconne
Tu vois le jour Ma vue se trouble
C'est à l'amour qu'il ressemble La pièce tourne, je perds mes jambes
Besoin de rien, envie de toi Besoin de vin, envie de boire
Comme le rouge aime l'automne Mon nez est rouge, je déraisonne
Tu sais l'amour Après quoi j'cours
C'est à Vérone qu'il ressemble C'est à une conne que je ressemble
Besoin de rien, envie de toi, envie de toi  Besoin d'un joint, envie d'espoir, envie d'espoir
   
Besoin de rien, envie de toi Besoin de vin, envie de boire
Comme jamais envie de personne Pour oublier que tout déconne
Tu vois le jour Ma vue se trouble
C'est à l'amour qu'il ressemble La pièce tourne, je perds mes jambes
Besoin de rien, envie de toi Besoin de vin, envie de boire
Comme le rouge aime l'automne Mon nez est rouge, je déraisonne
Tu sais l'amour Après quoi je cours
C'est à Vérone qu'il ressemble C'est à une conne que je ressemble
Besoin de rien, envie de toi, envie de toi  Besoin d'un joint, envie d'espoir, envie d'espoir

26/09/2014

JE ME SAOULE LA GUEULE parodie "Je marche seul (2)" Jean-Jacques GOLDMAN

Je me saoule la gueule 
Comme je suis plutôt ivre
Je vomis de la bile
Ca m'arrache les tripes
Je n'ai pas bonne mine
 
Le gin et la bière
Accompagnent mes prières
Un litre de vodka
Et attention les dégâts
 
Je m'en fous, je m'en fous, de tout
Des rengaines sur l'alcool qui me saoulent
J'oublie ma vie
Je m'offre un autre verre de whisky
 
Je crache, je gueule
Quand j'ai bu, j' m'abandonne
Car la vie m'empoisonne
Je crache, je gueule
En m'écroulant par terre
Je crache, je gueule
J'ai les jambes qui flageolent
Je suis bien quand j' picole
Je crache, je gueule
Serveur ! Une liqueur !
 
Je suis bourré, que dire
Que fouette mon haleine
Ca va bientôt m'occire
Et j'ai les yeux qui s' ferment
 
Mon esprit mouline
Mes réflexes déclinent
Je siffle un pastaga
Mais j' devrais boire du coca
 
Et j' me saoule, j' me saoule, je roule
Car je peine à me tenir debout
J'ai plus d'amis
Mon pote, c'est une bouteille de whisky
 
Je crache, je gueule
Car j'ai bu trop d'alcool
De mon lit, j' dégringole
Je crache, je gueule
En m'écrasant par terre
Je crache, je gueule
Se mélangent mes paroles
Y a mes pas qui déconnent
Je crache, dégueule
Mon verre de liqueur !
 
Je crache, je gueule
Dans ma tête, ça résonne
Je suis bien, je m'envole
Je crache, je gueule
J' suis remarqué d'ailleurs !  
Le 20/08/10 – P/
Je marche seul - Jean-Jacques GOLDMAN  

 

PAROLES PARODIE
J-J GOLDMAN "Je marche seul"                  PARADOXALE 36 "Je crache, je gueule"
Comme un bateau dérive Comme je suis plutôt ivre
Sans but et sans mobile Je vomis de la bile
Je marche dans la ville Ca m'arrache les tripes
Tout seul et anonyme Je n'ai pas bonne mine
   
La ville et ses pièges Le gin et la bière
Ce sont mes privilèges Accompagnent mes prières
Je suis riche de ça Un litre de vodka
Mais ça ne s’achète pas Et attention les dégâts
   
Et j’ m’en fous, j’ m’en fous de tout Je m'en fous, je m'en fous, de tout
De ces chaînes qui pendent à nos cous Des rengaines sur l'alcool qui me saoulent
J’ m’enfuis, j’oublie J'oublie ma vie
Je m’offre une parenthèse, un sursis Je m'offre un autre verre de whisky
   
Je marche seul Je crache, je gueule
Dans les rues qui se donnent Quand j'ai bu, j' m'abandonne
Et la nuit me pardonne Car la vie m'empoisonne
Je marche seul Je crache, je gueule
En oubliant les heures En m'écroulant par terre
Je marche seul Je crache, je gueule
Sans témoin, sans personne J'ai les jambes qui flageolent
Que mes pas qui résonnent, Je suis bien quand j' picole
Je marche seul Je crache, je gueule
Acteur ou voyeur.. Serveur ! Une liqueur !
   
Se rencontrer, séduire Je suis bourré, que dire
Quand la nuit fait des siennes Que fouette mon haleine
Promettre sans le dire Ca va bientôt m'occire
Juste des yeux qui traînent Et j'ai les yeux qui s' ferment
   
Oh, quand la vie s’obstine Mon esprit mouline
En ces heures assassines Mes réflexes déclinent
Je suis riche de ça Je siffle un pastaga
Mais ça ne s’achète pas Mais j' devrais boire du coca
   
Et j’ m’en fous, j’ m’en fous de tout Et j' me saoule, j' me saoule, je roule
De ces chaînes qui pendent à nos cous Car je peine à me tenir debout
J’ m’enfuis, j’oublie J'ai plus d'amis
Je m’offre une parenthèse, un sursis Mon pote, c'est une bouteille de whisky
   
Je marche seul Je crache, je gueule
Dans les rues qui se donnent Car j'ai bu trop d'alcool
Et la nuit me pardonne De mon lit, j' dégringole
Je marche seul Je crache, je gueule
En oubliant les heures En m'écrasant par terre
Je marche seul Je crache, je gueule
Sans témoin, sans personne Se mélangent mes paroles
Que mes pas qui résonnent, Y a mes pas qui déconnent
Je marche seul Je crache, dégueule
Acteur ou voyeur.. Mon verre de liqueur !
   
Je marche seul Je crache, je gueule
Quand ma vie déraisonne Dans ma tête, ça résonne
Quand l’envie m’abandonne Je suis bien, je m'envole
Je marche seul Je crache, je gueule
Pour me noyer d’ailleurs J' suis remarqué d'ailleurs !
   
Je marche seul Je crache, je gueule
Dans les rues qui se donnent Quand j'ai bu, j' m'abandonne
Et la nuit me pardonne Car la vie m'empoisonne
Je marche seul Je crache, je gueule
En oubliant les heures En m'écroulant par terre
Je marche seul Je crache, je gueule
Sans témoin, sans personne J'ai les jambes qui flageolent
Que mes pas qui résonnent, Je suis bien quand j' picole
Je marche seul Je crache, je gueule
Acteur ou voyeur Serveur ! Une liqueur !