13/04/2018

CA PARAIT parodie "C'est pas vrai" Jean-Jacques GOLDMAN

 
ça paraît !  
Le 08/08/07 – C’est pas vrai – Jean-Jacques GOLDMAN
 
Et tout cet attirail d’infime utilité
Guenilles d’épouvantail
Sur les miss de beauté
Mais… ça paraît !
 
Incontournable l'état de l'aspect                
Des corps refaits, refaits à son idée
Renaissent les seins droits, bien suspendus
Les chirurgiens refont les attributs
 
L’éclat facial, on s’arrange le portrait
Pour enfin s’aimer et se regarder
De chères vétilles, déguisements malsains
Se pavane fantaisie, ça nous fait du bien !
 
Dans tout cet attirail, le style s’est éveillé
Dorure sur les médailles s’affiche sur les gradés
Joyaux de toutes valeurs, des chaînes et des colliers
La classe de la minceur
Joli cache-nez rayé, coloré, essentiel pour l’été…
Mais…. ça paraît !
 
Toutes les lolitas suivent les modes dans l’air
Mains peintes de fatmas, leurs faces sont pareilles 
Sensuel animal au mieux de sa classe !
Dégaine originale trouve une place
Et les gens ordinaires manquent d’allure
Sur l’indigène loge des tas de peintures
L’Ecossais en jupe
Les prêtres en robe longue
A chacun sa touche
Evoluer dans un milieu                    
 
Dans tout cet attirail d’infime utilité
L’on soigne le détail en quête d’identité
Bandeaux pleins de couleurs
B-C-B-G, coincé..
Des chapeaux, des tailleurs
 
 
Tous les mômes cherchent l’exemple d’un genre,
Un portrait !
L’image est primordiale
Dans l’attrait !
A la brigade, on porte le képi
Ça le fait !
Les ornements sont faits pour pavaner
Ça paraît !
Les couturiers engendrent la mode du monde
Et ça plaît !
Le pantalon nous va si bien !
C’est parfait !
L’infirmière blouse tributaire
Et tempère !
Le cœur est in transformable
Au vestiaire !
Mue l’aspect modal,
Les affaires !
Le tatouage n’est plus pour les rustres
Moins vulgaire !
L’esprit équipé
De manières !
Dans l’apparence !
 
Dans tout cet attirail d’aucune utilité
Quelques uns se débraillent dans un style démodé
L’ego prend de la valeur ! Ça paraît !
S’enchaîne à des objets ! Ça paraît !
L’on cache les rondeurs ! Ça paraît !
L’habit, paré, orné, rehaussé, essentiel pour épater…
De fausses natures !
Ça paraît…… ça paraît !
 
Les habits sont l’accoutrement d’une trempe
Comme l’animal, dégarni, on se ressemble, en fait !
Plein de distinctions font les reflets d’une communauté
Démarqué, on recherche l’occase
Certains looks sont du fétichisme 
Les dessous ? Tout est vestimentaire
Fait ton choix d’apparats
Nous sommes des profils dénaturés
La plus belle des hôtes
Le fond de teint réveille 
De beaux yeux ombrés
Dans la tenue, faut se retrouver                                                                                         

Écrire un commentaire