13/04/2015

ANCETRES ANONYMES Parodie "Le pull-over blanc" Graziella DE MICHELE

Ancêtres anonymes 
Etaient-ce des manants, des rois, des forçats
Qui étaient tous nos ancêtres depuis les primates
On serait tous frères, tous en famille
Un chaînon fou dans l'anonymat
 
Je me perds dans les méandres
Sur le chemin de la nuit des temps
Je ne sais de qui descendre
Que faisaient nos aïeux aux heures d'antan
 
Etaient-ce des guerriers, des gens d'esprit
Des chevaliers ou hommes de poésie
Des pandours, des érudits
Ou peut-être des corsaires qui n'avaient que des ennemis
 
Je me perds dans les méandres
Sur le long chemin ascendant
De qui peut-on descendre
Connaître tous nos aïeux demeure dément
 
Impossible de faire l'inventaire
Des souvenirs de nos grands-pères 
Il y a longtemps qu'ils sont partis
La moindre trace tombe dans l'oubli
 
Je me perds dans les méandres
Sur le chemin de la nuit des temps
Je ne sais de qui descendre
Que faisaient nos aïeux aux heures d'antan
 
J' me perds dans les méandres
Sur le long chemin ascendant
Qui sont-ils
Qu'ont-ils fait de leurs vies ?
De qui peut-on descendre
Connaître tous nos aïeux demeure dément
                                    Le 24/11/08 – P/3  Le pull-over blanc – Graziella DE MICHELE

Les commentaires sont fermés.