17/09/2015

GLAIVE, CREVE-MOI parodie "Eve, lève-toi" Julie PIETRI

Glaive crève-moi 
Drame inique
Pleurer le vide
Dans un serment de bible
Apparié pour le pire 
Creux de la terre
Demeure l’amour                
S’affiche sur la pierre       
Les mots du dernier jour  
Un cœur se perd                  
Dans les soupirs                 
Des regrets qui déchirent
Au lieu maudit 
Pleurs en stèle
Grève mentale
Délestée par le ciel
Abyssal                                                                              
 
Glaive crève-moi, la souffrance détruit
Les maux du pourquoi m’ont déchu de la joie
Glaive crèvera l’existence démunie   
L'absent ne s'oublie(15)
Apparaît contre soit(16)             
 
Mièvre et sinistre
Vivre et se dire
Que les instants magiques            
Ont perdu l’avenir 
Fièvre d’amour
Chagrin trop lourd
Destin aux alentours         
Saigne demain(s)                  
Oh ! Drame futur
Quel est le sort 
D’un corps sans aventure
Qui s’endort 
  
Glaive, achève-moi et ne panse l'esprit(17)(T)
L’écho de sa voix retentit sans espoir
Glaive crèvera des instants de la vie
Etouffant les cris              
Suffoquait sa mémoire     
  
Meurt avec toi
Notre histoire et moi
Me tardera  
De venir vers toi
Le temps efface …
 
Glaive, achève-moi, épargnant mon ennui   
Plus tôt, je le crois sera le mieux pour moi
 le 17/08/07 – P/31
Eve, lève-toi  - Julie PIETRI 

 

PAROLES PARODIE
Eve, lève toi (Julie Pietri) Glaive, crève moi
Femme unique Drame inique
Péché, désir Pleurer le vide
Pour un serpent de bible Dans un serment de bible
A brisé son empire Apparié pour le pire !
Bleu de l’enfer Creux de la terre
Couleur amour Demeure l’amour
Dessine sur la pierre S’affiche sur la pierre
Les mots du premier jour Les mots du dernier jour
Saveur amère Un cœur se perd
D’hommes interdits Dans les soupirs
A goûté les plaisirs Des regrets qui déchirent
Que Dieu puni Au lieu maudit !
Cœur mortel Pleurs en stèle
Eve aux yeux pâles Grève mentale
Délaissée par le ciel Délestée par le ciel
Elle a mal Abyssal
   
Eve, lève-toi et danse avec la vie Glaive crève-moi, la souffrance détruit
L’écho de ta voix est venu jusqu’à moi Les maux du pourquoi m’ont déchu de la joie
Eve, lève-toi, tes enfants ont grandi Glaive crèvera l’existence démunie
En donnant la vie, je serais comme toi L’absent ne s’oublie, apparaît contre soi
   
Eve en musique Mièvre et sinistre
Fille en délire Vivre et se dire
Pour un enfant d’Afrique Que les instants magiques
A perdu le sourire Ont perdu l’avenir !
Eve en velours Fièvre d’amour
Chagrin d’amour Chagrin trop lourd
Chemin du petit jour Destin aux alentours
Même plus rien Saigne demain(s) !
Oh ! femme future Oh ! Drame futur
Tous ces trésors Quel est le sort ?
Le corps en aventure D’un corps sans aventure
Elle s’endort Qui s’endort ?
   
Eve, lève-toi et danse avec la vie Glaive, achève-moi, et ne panse l’esprit
L’écho de ta voix est venu jusqu’à moi L’écho de sa voix retentit sans espoir
Eve, lève-toi, tes enfants ont grandi Glaive crèvera des instants de la vie
En donnant la vie, je serais comme toi Etouffant les cris, suffoquait sa mémoire
   
Ne pleure pas Meurt avec toi
Mon histoire est là Notre histoire et moi
Regarde-moi Me tardera
Ta vie est en moi De venir vers toi
Le temps s’efface Le temps efface …
   
Eve, lève-toi et danse avec la vie Glaive, achève-moi, épargnant mon ennui
L’écho de ta voix est venu jusqu’à moi Plus tôt, je le crois sera le mieux pour moi ! 

Les commentaires sont fermés.