17/04/2018

BEETHOVEN parodie "Beethoven" Michel SARDOU

 
Beethoven
Le 05/10/08 - Beethoven - Michel SARDOU
Se prélasse à l’ombre 
Chemin d’hécatombes
Le pire mammifère
Aux essences primaires
Sème les turbulences
Ignore conséquences
Ses jeux maladroits
Répandent fatras
Pense qu’à se distraire
Ses griffes lacèrent
Dénie et aboie
Puis recommencera
 
Le monde est lourd
Comme Beethoven
Lourd et balourd
Souvent sans gêne
Il fait le poids
Sur les fredaines
Malin parfois
Ce spécimen
 
Auteur de l’impair
Il tape sur les nerfs
Nuisible tendance
Au seuil d’impuissances
Il ronge muselière
Défend peu son aire(EU)
Il détruit souvent
Consomme, son passe-temps
 
Le monde est lourd
Comme Beethoven
Lourd et balourd
Souvent sans gêne
Et les conneries
Il les enchaîne
Ce malappris
Qu’on aime quand même
 
Les récompenses qu’il aime tant
Qualifie qu’il est grand
Le monde dans ses infinis problèmes

Écrire un commentaire