26/09/2014

JE ME SAOULE LA GUEULE parodie "Je marche seul (2)" Jean-Jacques GOLDMAN

Je me saoule la gueule 
Comme je suis plutôt ivre
Je vomis de la bile
Ca m'arrache les tripes
Je n'ai pas bonne mine
 
Le gin et la bière
Accompagnent mes prières
Un litre de vodka
Et attention les dégâts
 
Je m'en fous, je m'en fous, de tout
Des rengaines sur l'alcool qui me saoulent
J'oublie ma vie
Je m'offre un autre verre de whisky
 
Je crache, je gueule
Quand j'ai bu, j' m'abandonne
Car la vie m'empoisonne
Je crache, je gueule
En m'écroulant par terre
Je crache, je gueule
J'ai les jambes qui flageolent
Je suis bien quand j' picole
Je crache, je gueule
Serveur ! Une liqueur !
 
Je suis bourré, que dire
Que fouette mon haleine
Ca va bientôt m'occire
Et j'ai les yeux qui s' ferment
 
Mon esprit mouline
Mes réflexes déclinent
Je siffle un pastaga
Mais j' devrais boire du coca
 
Et j' me saoule, j' me saoule, je roule
Car je peine à me tenir debout
J'ai plus d'amis
Mon pote, c'est une bouteille de whisky
 
Je crache, je gueule
Car j'ai bu trop d'alcool
De mon lit, j' dégringole
Je crache, je gueule
En m'écrasant par terre
Je crache, je gueule
Se mélangent mes paroles
Y a mes pas qui déconnent
Je crache, dégueule
Mon verre de liqueur !
 
Je crache, je gueule
Dans ma tête, ça résonne
Je suis bien, je m'envole
Je crache, je gueule
J' suis remarqué d'ailleurs !  
Le 20/08/10 – P/
Je marche seul - Jean-Jacques GOLDMAN  

 

PAROLES PARODIE
J-J GOLDMAN "Je marche seul"                  PARADOXALE 36 "Je crache, je gueule"
Comme un bateau dérive Comme je suis plutôt ivre
Sans but et sans mobile Je vomis de la bile
Je marche dans la ville Ca m'arrache les tripes
Tout seul et anonyme Je n'ai pas bonne mine
   
La ville et ses pièges Le gin et la bière
Ce sont mes privilèges Accompagnent mes prières
Je suis riche de ça Un litre de vodka
Mais ça ne s’achète pas Et attention les dégâts
   
Et j’ m’en fous, j’ m’en fous de tout Je m'en fous, je m'en fous, de tout
De ces chaînes qui pendent à nos cous Des rengaines sur l'alcool qui me saoulent
J’ m’enfuis, j’oublie J'oublie ma vie
Je m’offre une parenthèse, un sursis Je m'offre un autre verre de whisky
   
Je marche seul Je crache, je gueule
Dans les rues qui se donnent Quand j'ai bu, j' m'abandonne
Et la nuit me pardonne Car la vie m'empoisonne
Je marche seul Je crache, je gueule
En oubliant les heures En m'écroulant par terre
Je marche seul Je crache, je gueule
Sans témoin, sans personne J'ai les jambes qui flageolent
Que mes pas qui résonnent, Je suis bien quand j' picole
Je marche seul Je crache, je gueule
Acteur ou voyeur.. Serveur ! Une liqueur !
   
Se rencontrer, séduire Je suis bourré, que dire
Quand la nuit fait des siennes Que fouette mon haleine
Promettre sans le dire Ca va bientôt m'occire
Juste des yeux qui traînent Et j'ai les yeux qui s' ferment
   
Oh, quand la vie s’obstine Mon esprit mouline
En ces heures assassines Mes réflexes déclinent
Je suis riche de ça Je siffle un pastaga
Mais ça ne s’achète pas Mais j' devrais boire du coca
   
Et j’ m’en fous, j’ m’en fous de tout Et j' me saoule, j' me saoule, je roule
De ces chaînes qui pendent à nos cous Car je peine à me tenir debout
J’ m’enfuis, j’oublie J'ai plus d'amis
Je m’offre une parenthèse, un sursis Mon pote, c'est une bouteille de whisky
   
Je marche seul Je crache, je gueule
Dans les rues qui se donnent Car j'ai bu trop d'alcool
Et la nuit me pardonne De mon lit, j' dégringole
Je marche seul Je crache, je gueule
En oubliant les heures En m'écrasant par terre
Je marche seul Je crache, je gueule
Sans témoin, sans personne Se mélangent mes paroles
Que mes pas qui résonnent, Y a mes pas qui déconnent
Je marche seul Je crache, dégueule
Acteur ou voyeur.. Mon verre de liqueur !
   
Je marche seul Je crache, je gueule
Quand ma vie déraisonne Dans ma tête, ça résonne
Quand l’envie m’abandonne Je suis bien, je m'envole
Je marche seul Je crache, je gueule
Pour me noyer d’ailleurs J' suis remarqué d'ailleurs !
   
Je marche seul Je crache, je gueule
Dans les rues qui se donnent Quand j'ai bu, j' m'abandonne
Et la nuit me pardonne Car la vie m'empoisonne
Je marche seul Je crache, je gueule
En oubliant les heures En m'écroulant par terre
Je marche seul Je crache, je gueule
Sans témoin, sans personne J'ai les jambes qui flageolent
Que mes pas qui résonnent, Je suis bien quand j' picole
Je marche seul Je crache, je gueule
Acteur ou voyeur Serveur ! Une liqueur !

 

 

 

Les commentaires sont fermés.