27/02/2016

J'AI DEMANDE DE LA TUNE parodie "J'ai demandé à la lune" INDOCHINE

 
J'ai demandé de la tune
J'ai demandé de la thune
A mon banquier, ce galapiat
Je lui ai montré mes factures
Et là, il s'est moqué de moi
Pour de l'oseille, il veut des signatures
Des gens qui payent si je ne peux pas !
Quand il a vu mon infortune
Il dit qu'il ne peut rien pour moi
  
J'ai demandé de la thune
A mon banquier qui se fout de moi
Je lui dit comme ma vie est rude
Je peine à boucler les fins d' mois
Mais ce sournois, me parle de conjoncture
De taux que je ne comprends pas
Me lance que j' suis pas en mesure
De demander quoi que se soit !
  
De ses clients, je suis le pire
Je n'ai rien à lui garantir
La vie me ruine et il s'en fiche
Il est prêteur qu'aux personnes riches
  
J'ai demandé de la thune 
A cet homme qui est là pour ça
Il m'a dit "j'ai pour habitude 
D'en donner à celui qu'en a"
Comble de ça, il exige que j'assure
Pour payer les sommes que je dois
Je réponds que c'est une enflure
Que sa logique, je m' en bats les noix !
 
Le 09/06/11 – P/
J'ai demandé à la lune - Indochine

RETIENS LE DRAME parodie "Rien qu'une larme" Mike BRANT

Retiens le drame
Rien qu’une larme – (Le 14/11/07 - P/85)
Retiens le drame en ces lieux
Dans ces cours où pleurent décombres
Sens les esprits loin de chez eux
Nus dans ces couloirs odieux
  
Et tout s’éteint dans le froid
Où nul n’y a échappé
Que de monstres, que de lâches
S’arment de perversité
  
Retiens le drame en ces lieux
L’inhumain se concrétise
Une marchandise de malheureux
Dans ces trains où pleure l’adieu
  
Les apôtres de ce roi
Dans les tours ont surveillé
Ont conclu le pire contrat
Trop de glas ont fait sonner
  
Retiens le drame en ces lieux
Dans ces camps de honte humaine
Dans les arènes de l’empire
N’a que l’espoir de mourir
  
Combien de larmes dans leurs yeux
De bravoure dans leurs ombres
Retiens le drame de ces lieux
Pour devoir se reconstruire
Retiens le drame de ces lieux
L’effrayant devient obscène