29/10/2015

La force d'une différence (Paroles cherchent musique)

La force d'une différence
Si la vie t’a laissé en bord de route
A mi-chemin entre envie et force
Où tu n’es que transparence
N’ayant d’horizon, tu redoutes
L’impasse en proie aux vents féroces
 
Si ta bonne étoile a filé sans toi
Te laissant le cœur en poussière
Se répand en toi la solitude
Dans un esprit démissionnaire
Cet astre étourdi t’a privé d’éclat
 
Refrain :
Puise dans les ressources de ta différence
Tu sais, le monde serait triste sans variantes
Quand tes blessures te font souffrir, panse
Les soupirs te noieront, ne te lamente
Sache que la volonté est renaissance
Tu occupes une place comme les autres
Je ne veux plus entendre tes silences
Et lève la tête quand tu te vautres !
 
Et si ton éthique n’est pas au format
Sous les mauvais vents qui sifflent
Le doute et soufflent ta flamme
La violence des rafales te giflent
Ta dignité sera un grand combat
 
Et si ton corps n’est qu’un tas de cendres
Consumé par l’incapacité
Laisse toi porter par les âmes tendres
Ne reste pas condamné
La vie n’est pas un parcours de détente
 
Refrain :
Puise dans les ressources de ta différence
Tu sais, le monde serait triste sans variantes
Quand tes blessures te font souffrir, panse
Les soupirs te noieront, ne te lamente
Sache que la volonté est renaissance
Tu occupes une place comme les autres
Je ne veux plus entendre tes silences
Et lève la tête quand tu te vautres !
 
Puise dans les profondeurs de ta différence
Comme je voudrais que s’efface ta malchance
N’étant pas une fée, mon optique te chante
Ne laisse pas ce monde en distance, avance !
 
Evalue la puissance de ta différence
Et entend ma voix comme une espérance
Puise la sève de ton altérité
Fais fi du regard de ces congénères
Avec un champs de vision plus que limité
Pousse la chance !

16/10/2015

FAIS TA CHAMBRE parodie "C'est ta chance" de Jean-Jacques GOLDMAN

Fais ta chambre !

Il faudrait que tu époussettes
Laver par terre aussi
Et il faudrait changer cette housse
Qui recouvre ton lit !
Oh ! Y a plein d'objets qui traînent, c'est sale
Et ramasse-moi un peu tout ce fouillis !
Tu peux prendre une pelle
Pour enlever tes poubelles
C'est pas la peine de faire le tri !
 
Il te faudra des semaines
Pour que tout soit rangé !
Dans ce désordre, s'est invités
les acariens eux-mêmes !
Pour entrer, il faut qu'on se faufile
Entre des vêtements et des livres
Et puis chaque tiroir déborde et ne referme
Et toi seul a fait ce fourbi !
 
Fais ta chambre, l'entrepôt d' la répugnance
J'ai qu'une envie, par la fenêtre, grande ouverte, tout jeter, je perd patience
T'as de la chance, je me retiens !
Dans ta chambre, produit de la négligence
Balayures avec un tas de papiers, faut déblayer d'urgence
Dans un effort surhumain !
 
La poussière reste statique
En couche sur ton bureau
Tu vois, ce rangement un peu anarchique
Ressemble à un ghetto !
Oh ! Y en a tellement sur l'étagère
Qu'on ne sait plus où regarder !
Et pour oser entrer, faut être téméraire
On peut se perdre ou se blesser !
 
Fais ta chambre, prend force et montre vaillance
Faudrait remplacer cette réticence
Par une certaine obligeance
Bonne chance ! T'as pas l' choix !
Dans ta chambre, la source de la pestilence
Toujours chercher dans ces puces, des choses qui ont peu d'importance !
De prudence, arme-toi !
 
Fais ta chambre, l'entrepôt d' la répugnance
J'ai qu'une envie, par la fenêtre, grande ouverte, tout jeter, je perd patience
T'as de la chance, je me retiens !
Dans ta chambre, produit de la négligence
Balayures avec un tas de papiers, faut déblayer d'urgence
Dans un effort surhumain ! 
Le 29/01/11 – P/
C'est ta chance - Jean-Jacques GOLDMAN

02/10/2015

FEMME COMBLEE parodie "Femme libérée" Cookie DINGLER

Femme comblée          
Je suis convoitée et j'en suis fière(26)
J’obtiens ce que je veux, plus que nécessaire
Si blonde de naissance, mais intelligente
Et j’achète parce que je m’embête ! Que c'est navrant !
 
J’ai cette classe innée, regarde mon nombril
Etre une femme adorée, tu sais c’est pas si facile
Je suis une femme comblée, c’est pas si facile
Dans mes fastes journées, je me découvre inutile !
 
Au fond, je m’ennuie dans tout ce confort
Me détendre est le plus grand de mes efforts
Et comme j’ai tout, je m’attarde, je flemme
Au téléphone, je grogne mes problèmes
 
Je ne me laisse pas aller et c’est difficile
Etre une femme pondérée, tu sais c’est pas si facile
Je suis une femme comblée, un peu trop subtile                                           
Dans ce milieu aisé, ne trouve que des imbéciles !
 
J’exaspère vite car tout me réussit
C’est devant le miroir que je m’épanouie
Le centre du monde, c’est moi que j’adore                    
Etre belle m’épuise car je dois faire tant de sport
 
Un modeste succès, ça vous horripile
Autant de qualité, tu sais c’est pas si facile
Je suis une peste née, c’est pas difficile
Etre une peste comblée, c’est encore moins difficile
 
Avec fortune, t’as des amis partout
Mais je suis blasée de tous ces beaux bijoux
Je suis l’otage de tout cet argent
Redoute même lendemains qui seront chiants !
 
Je suis pourtant conviée, je ne suis tranquille
Etre une femme demandée, tu sais c’est pas si facile
Je suis équilibrée, tu vois mon profil
Est trop défigurée par des railleries imbéciles
le 31/08/07 – P/30 Femme libérée  - Cookie DINGLER

17/09/2015

BESOIN DE VIN, ENVIE DE BOIRE parodie "Besoin de rien envie de toi" PETER et SLOANE

 

PAROLES : Besoin de rien envie de toi         PARODIE : Besoin de vin envie de boire

Peter :  
Regarde, le jour se lève Regarde, quand tout m'énerve
Dans la tendresse sur la ville  Qu'un rien me blesse, je veux l'asile
   
Sloane :  
Tu me fais vivre Comme j'ai ouï-dire
Comme dans un rêve L'alcool conserve, 
Tout ce que j'aime Gomme les problèmes..
   
Ensemble :  
Besoin de rien, envie de toi Besoin de vin, envie de boire
Comme jamais envie de personne Pour anesthésier mes neurones
Tu vois le jour Je vois en double
C'est à l'amour qu'il ressemble Ma tête tourne et je tremble  
Besoin de rien, envie de toi Besoin de vin, envie de boire
Comme le rouge aime l'automne Un peu de rouge, un peu de rhum
Tu sais l'amour Après quoi je cours
C'est à Vérone qu'il ressemble C'est à une conne que je ressemble
Besoin de rien, envie de toi, envie de toi  Besoin d'un joint, envie d'espoir, envie d'espoir
   
Sloane :  
J'aime, quand tu m'enlaces J'aime, quand tout m'dépasse
Quand tu m'embrasses Boire cette vinasse
Je suis si bien  Je suis à point 
   
Peter :  
Premier, matin caresse Tu sais, dans cette ivresse
Matin tendresse J'oublie, j'encaisse
Tu es si belle  Me donne des ailes 
   
Sloane :  
Le jour se lève  Le coude se lève 
   
Ensemble :  
Nous on s'aime  Sans problème
   
Besoin de rien, envie de toi Besoin de vin, envie de boire
Comme jamais envie de personne Pour oublier que tout déconne
Tu vois le jour Ma vue se trouble
C'est à l'amour qu'il ressemble La pièce tourne, je perds mes jambes
Besoin de rien, envie de toi Besoin de vin, envie de boire
Comme le rouge aime l'automne Mon nez est rouge, je déraisonne
Tu sais l'amour Après quoi j'cours
C'est à Vérone qu'il ressemble C'est à une conne que je ressemble
Besoin de rien, envie de toi, envie de toi  Besoin d'un joint, envie d'espoir, envie d'espoir
   
Besoin de rien, envie de toi Besoin de vin, envie de boire
Comme jamais envie de personne Pour oublier que tout déconne
Tu vois le jour Ma vue se trouble
C'est à l'amour qu'il ressemble La pièce tourne, je perds mes jambes
Besoin de rien, envie de toi Besoin de vin, envie de boire
Comme le rouge aime l'automne Mon nez est rouge, je déraisonne
Tu sais l'amour Après quoi je cours
C'est à Vérone qu'il ressemble C'est à une conne que je ressemble
Besoin de rien, envie de toi, envie de toi  Besoin d'un joint, envie d'espoir, envie d'espoir

12/09/2015

C'EST LA DERNIERE parodie "C'est ma prière" Mike BRANT

C'est la dernière
C’est ma prière – (Le 28/02/08 - P/12)
 
gif cigarette
C’est la dernière, contrainte, je crois  
C’est la dernière qui brûle mes parois 
C’est la dernière qui s’éteindra
C’est la dernière, m’incombe cet exploit
 
Jean Nicot découvre l’herbe(ED)
Puis l’état en fait l’affaire(EE)
Le roi Soleil s’en méfia(EF)
Comme d’un poison redoutable
Qui incombe les viscères
 
500 ans de vie prospère
Mais s’étiole sa carrière
Nous dirons nocivité
Une débile panacée
Savourez la liberté
 
C’est la dernière, car plante stigmate
C’est la dernière qui infeste mes voies(EG)
 
Si Liebaubt est tributaire(EH)
Le climat devient sectaire(EI)
Après un pareil tabac
Mode qu’endommage le crabe(EJ)
Une blonde mortifère(EK)
 
C’est la dernière qui s’éteindra
C’est la dernière, le prix ne laisse choix(EL)

23/06/2015

L'AME SAUVAGE parodie "Voyage, voyage" DESIRELESS

L’âme sauvage
Au-dessus des sentiments
Défiance martèle son esprit prudent
L’âme sauvage dans l’indifférence
 
Dans la morale, elle s’encage
Souvent s’épargne les cris des horreurs
L’âme sauvage, les hommes lui font peur 
 
Déçue du mode légal, des idées sociales
Elle nargue le règlement
 
Sauvage, sauvage
Elle craint les griffes de ces vautours
Sauvage, sauvage
Elle s’efface au mépris de recours
L’âme sauvage
Rétro, met l’honneur dans l’écrin
L’âme sauvage
Menace de son venin
 
Elle n’échange, elle ne dialogue
Elle se braque et abdique contre l’autre
Sauvage, sauvage
Elle n’absout personne
 
La rancune l’envahira
L’exil s’écrit, l’écrit la conçoit
L’âme sauvage
Une bête en proie(30)
Au dessus de la fierté, d’orgueil inondée
Se farde d’arrogance
 
L’âme sauvage
S’éteint dans l’étui de l’amour
L’âme sauvage
Se détache de la vie dans l’humour
L’âme sauvage
Rétro, met l’honneur dans l’écrin
L’âme sauvage
Tous ces forfaits l’éreintent 
 
Exclue des modes sociales
Réflexe animal
Elle garde vigilance
                                         Le 14/10/07 – P/41 Voyage, voyage – Désireless

13/04/2015

TOUT LE MONDE IL EST FAUX parodie "Tout le monde il est beau" ZAZIE

Tout le monde il est faux
(Tout le monde il est beau) Le 03/10/08 - P/95 
Belle-mère, nourrice
Notaire, juriste
Vendeur, charmeur
Comptable, avocat 
Syndic, les flics
Sportif, famille
Banquier, notable
L’officier, soldat
 
Tout le monde il est faux, tout le monde il est faux
Tout le monde il est faux, tout le monde il est faux
 
Les moches, les beaux
Les vieillards, jeunots
Les hommes, les femmes
Général, magistrat
Chanoine et moi 
Courtier, préfet
Cousine, voisine
L’assureur, l’acteur
 
Tout le monde il est faux, tout le monde il est faux
Tout le monde il est faux, tout le monde il est faux 
Tricher, faire de la peine, c’est ça la vie
 
Les cons, les riches
Les trop gentils
Les andouilles, Sarkozy
Ton ex et autrui
 
Tout le monde il est faux, tout le monde il est faux
Tout le monde il est faux, tout le monde il est faux
Tout le monde il est faux, tout le monde il est faux 
Tout le monde il se ment et l’on ment à tout l’ monde