28/03/2016

ENCORE parodie "J'adore" Philippe KATERINE

 
Encore 
Encore une idée tombée d’un gland 
Au détour d’arguments
On nous parle d’efforts
Protéger l’environnement
Encore, encore, encore, encore, encore, encore
 
Les opportunistes, les formalistes, les conformistes et les ministres
Tous les préfets, les directeurs, les députés, les sénateurs
Nous mettent à terre, nous exaspèrent et récupèrent nos picaillons
Ces comédiens d’ politiciens, tout leader
 
Encoooooore
Une idée tombée d’un gland
Nous incriminant
De toutes façons
Ooooooh
Faut trouver des ronds
Faire concessions
Oooooooh non
Faut trouver des fonds
Tout moyen est bon
Et sous pression
Culpabilisons !
 
Encoooooore   
 
Et dans nos têtes endoctrinées
Y a les amendes qui vont tomber
Et se condensent nos libertés
Hélas, nos droits sont en danger
Et les interdits qui s’accroîent
Faites des lois, n’importe quoi
Fumer les entêtera
Comme un verre tuera !
 
Encoooore
Une idée tombée d’un gland
Là, dans la cour des grands
Il faut faire des efforts
Diminuer les accidents
Encore, encore, encore, encore, encore, encore
Tout un groupe de cons
Oooooooh
Montent le bourrichon
Sur toute implication 
Mettent la pression 
Oooooh nooooon
Encoooooooooooooooooore
Je doute du bon 
Le 18/09/08 – P/25   J’adore – Philippe KATERINE 

02/11/2015

AU MINISTERE Parodie "Encore un autre hiver" Les Enfoirés


Au ministère
Encore un autre hiver
Au chaud au Ministère
On a les meilleures places
Que veux tu que l'on y fasse !
 
Dehors, c'est la détresse
Nous, on passe à la caisse
On a de belles bagnoles
On vous laisse quelques babioles
 
On aime les beaux discours
Les diamants, le velours
 
Encore une réception
Grâce à votre pognon
Nos assiettes vous dérangent
Mais il faut bien que l'on mange
 
Encore une distance
De carence à outrance
Pourtant y a plus de couronne
Toujours de pauvres personnes
 
On aime ce qui est rare
Le beau, on en a le pouvoir
 
Dans nos jolis habits, on revêt l'assurance
Et l'on en fait des tonnes pour vous mettre en confiance
Il faut que tu te prives pour gonfler nos finances
Il était une fois, un régime en vacances !
 
Encore une bonne affaire
Rentable au ministère
On vit dans de grands palaces
Car on a besoin d'espace 
 
Encore toute une histoire
Pour si peu d'accessoires
Vos états d'âmes, on s'en moque
Dans ce monde, rien ne nous choque
 
Encore un patachon
Qui saisit l'occasion
Qui profite du confort
Car il déteste les efforts
 
S'endormant sur des rapports
Attendant tous vos apports
Pour préserver nos sorts
Conserver nos trésors
Il nous en faut encore
On vous laisse à vos sorts
 
Sur ça, on est d'accord
D'accord, d'accord, d'accord 
 
Le 13/04/12 – Encore un autre hiver - Les enfoirés

01/09/2015

TOUTE POLITIQUE ME GENE parodie "La musique que j'aime" Johnny HALLYDAY

 
Toute politique me gêne
Toute politique me gêne, elle se prélasse sur nos flouzes
Les maux s’estompent et puis reviennent
Perversité est dans le flouze
 
Fonder le droit, fonder les chaînes
Et la loi recueille le flouze
Mais s’implantent d’autres problèmes
Ils se supplanteront toujours
 
Tous les serments, il y en a marre
Demain sépare faits et discours
Pour louer le programme des espoirs
Vraiment doués au jeu des détours
 
Politique vivra tant qu’il y aura du flouze 
Le flouze, y a ceux qui le détiennent
Et ceux qui peine à le gagner
Pour l’heure, rien ne change rengaine
C’est pas d’hier qu’il y a des degrés
 
Toutes leurs tactiques me gênent
Tous leurs débats malins nous blousent
Les mots sont bien souvent les mêmes
Pour camoufler qu’ils veulent du flouze
 
Privé de choix, miné de haine
T’en a pas, tu deviens une bouse
Nous enchantent et puis nous promènent
Mais le concret dépend du flouze
 
Les engagements se contrecarrent
Et vient l’art de dévier l’embrouille
Et rentrent en scène tous ces roublards
Dans leurs enjeux, trouver l’andouille
 
Toute politique me gêne, elle se prélasse sur nos flouzes
Les maux s’estompent et puis reviennent
Perversité est dans le flouze 
 
Le flouze, y a ceux qui le détiennent
Et ceux qui peine à le gagner
Pour l’heure, rien ne change rengaine
C’est pas d’hier qu’y a des degrés
Le 24/09/08 – P/77
 La musique que j'aime - Johnny HALLYDAY 

14/07/2015

LES CAVES A VIN parodie "1980" Pascal OBISPO

Les caves à vin 
C’est qu’on risque de finir au trou
Polémique reproche de boire un coup(14)           
Aux buveurs de liqueur
 
Combien sombrent de bars                   
De cultures aux profits dérisoires   
Travailleurs, s’effondrent valeurs !
 
Au rabais, se revendent caves à vin
Répréhensions lassent les citoyens
Se revendent caves à vin…. C’est malin !            
Là-bas, se planteront nos raisins                          
Ces concessions entachent lendemains                
Ne descend quart de vin, c’est pas humain
  
L’on déporte le danger en instance
Et l’on soigne l’ivre aux finances
C’est trompeur et rageur !
 
Dépeint  les accidents                                  
Ces horreurs rapportent de l’argent                       
Malfaiteurs dans collimateur                                            
 
Au rabais, se vendent les caves à vin
Répercussions seront pour demain                        
C’est au seuil du pétrin que reste le pain !
Là-bas, nous achèterons le vin                               
C’est l’équation sans être chauvin
2180, sera restreint, verra pantins
 
 
 Le 08/07/07 – P/56
 1980 – Pascal OBISPO – Mélissa MARS 

13/07/2015

SALSA DES PIGEONS parodie "Salsa du démon" Le Grand Orchestre du Splendid

Salsa des pigeons
(Menteurs, voleurs ! Hahahaha)
Oui, on vous joue de la flûte (Flatteurs)
On vous dégoûte, on est injuste (Menteurs, voleurs)
Oui, oui, oui, on est des enflures (voleurs)
Ça pue le leurre et l'imposture
On est les rois des bénéfices
On vous dévoile des projets factices
On vous déleste, on vous spolie
De vos économies !
 
Comme toi, tu bosses, il faut qu' tu raques
Et moi, je veille à mettre la claque
Les vaches à lait passent à la traite
Pour les actifs, pas d' retraite
 
C'est la, c'est la, c'est la
Salsa des pigeons
Qui l'ont dans le fion
Salsa des moutons 
Qui l'ont bien profond
 
(Menteurs, voleurs ! Hahahaha)
Oui, on est les pires rats (Rongeurs)
On mange l'oseille à coup de lois ! (Menteurs, voleurs)
Oui, oui, oui, on est des vipères (Siffleurs)
On se retourne, pique à revers
En restant les plus inactifs
Seule la sieste, programme collectif
Notre but est de garder nos sièges
Et tous nos privilèges...
 
Enervants comme des parasites
On aime tout ce qui vous irrite
On est là pour faire des profits
Mener la fête, la grande vie
 
C'est la, c'est la, c'est la
Salsa des pigeons
Qui l'ont dans le fion
Salsa des bouffons
Qui l'ont bien profond
 
(Menteurs, voleurs ! Hahahaha)
Oui, on est des panthères (Saigneurs)
On mène l'approche comme sur du verre (Rôdeurs, fraudeurs)
Oui, oui, oui, on fait que des conneries (erreurs)
Etre exemplaire, dernier souci
On est les pires âmes de l'abus
C'est le "fardeau" de tous les élus
Et nous chantons comme des rossignoles
On oubli nos paroles
C'est la faillite, on règlemente
Des protocoles, on parlemente
On ne se fait pas qu' des amis !
Car on aime la grande vie...
 
C'est la, c'est la, c'est la
Salsa des pigeons
Qui l'ont dans le fion
Salsa des moutons 
Qui l'ont bien profond 
 
Le 30/03/12 – P/ Salsa du démon - Le Grand Orchestre du Splendid

02/03/2015

ENTRE LE RISQUE ET LE DANGER parodie "Vivre à en crever" Opéra Rock Mozart

Entre le risque ou le danger
Vivre à en crever – L’opéra rock de Mozart (Le 23/10/09 - P/  )
A part promouvoir
L’idée de n’ plus sortir
 
Est-ce un nouveau deal ?
Faut-il se prémunir ? 
 
Les sueurs de la peur viennent nous recouvrir
Faut-il être confiant au fil de leurs dires
Raison ou tort, ils ne cessent de nous prévenir !
 
Il faut choisir entre le risque ou l’ danger
Un devenir bien mal engagé !
S’il faut choisir de se faire vacciner
Que nous dire des effets encore innocents !
 
H1 et N1 surgissent, prennent de vitesse
Sommes-nous fous de compter sur notre robustesse
Quand la grippe A s’abattra sur nos couennes !
 
S’il faut agir, prendre le risque d’innover
Dans l’avenir sommes-nous protégés ?
Il faut agir, cette fièvre doit baisser
Mieux prévenir que soigner : encore innovant !
 
On y survivra, on y survivra
Avec ou sans vaccin
Elle r' partira d'où elle vient !
 
Il faut choisir entre le risque ou l’ danger
Un devenir bien mal engagé !
S’il faut agir,  quarantaine recommandée
Ne sortir que masqué, s'instaure l'obsédant !  

22/12/2014

CONFERENCES SUR CONFERENCES parodie "Confidences pour confidences" Jean SCHULTHEIS

Conférences sur conférences 

Vous les fous de discours
Vous gérez les débats
Déroutez l’intérêt
Conférences sur conférences  
Revoir problèmes ne les résout
Analyser les faiblesses
Des constats de dégâts
Des thèmes sans dénouement
Conférences sur conférences
Vos voix se perdent dans le flou
 
Naissent des lois qui nous flouent
Ne résout
C’est le désarroi, je vous avoue
Pourtant le peuple vous écoute
Projets d’ lois qui s’ajoutent
Ne résout
On vit dans vos erreurs
Si lourdes que parfois
Végète demain chez nous
Pour le bien, bien pour vous
Employez vos atouts
A prix fous
Conférences sur conférences
Tout cet état se gère à travers nous !
 
Vous pensez, et votez, mais c’est tout
Vous parlez de combat
On aimerait des résultats
Et là, je doute
Les enjeux me paraissent louches
Dans vos lois, je déjoue
Les dessous
Les insurgés nageaient mais s’échouent
Contre vous, candidats
D’un coup, vous avez déçus
Pari de fous
Amena
Des conséquences sur conséquences
Vos voix se perdent dans les détours
 
On se fout d’ vos discours
Agissez, on verra
Je redoute l’intérêt
Conférences sur conférences
Débats qui prolifèrent d’un coût
Si vous tenez vos promesses
Il y aura résultat
La peine de dévouement
Conférences sur conférences
Fatras prolifère partout !
 Le 27/09/07 – P/14
Confidence pour confidence – Jean SCHULTHEIS