30/12/2014

LE CHEMIN SANS HORIZON parodie "La vie par procuration" Jean-Jacques GOLDMAN

Le chemin sans horizon
Quitter ce chemin sans horizon
Pour éviter les cahots des passions
Elle vit au prix de son ambition
Mais ne supporte plus les commotions
 
Quitter ce soleil
Et se faire belle
Elle dévie la poisse
Armée d’une audace
Et vogue galère(X)
Toujours solitaire
Y-aura la lumière
En point de repère(Z)
 
Mais dans sa conquête
Essuie des tempêtes
Pourtant se noiera
Au fond de cette voie
Un être adulé
Mais dans le brouillard
La rose s’est fanée
Au grand désespoir
 
L’accent fait sa classe
Pimente sa voix
Le nombre de fans
Ne la comblera
La diva se donne
Se bute à ses choix
S’enchaîne aux fantômes
Se crève à la gloire
  
Quitter le chemin sans horizon
Pour éviter les cahots des passions
Elle vit au prix de son ambition
Mais ne supporte plus les commotions
Ses amants la laisse dans ce dédale
Elle vit sans l’autre qui se damne
Mais tristement le destin en spirale
Elle ne verra que soluté finale
Quitter le chemin sans horizon
Pour éviter les cahots des passions
 
L’emmène le chagrin
Aux fond des eaux troubles
Un vent incertain(AA)
Cambriole sa couche(AB)
Sournois et secrets
Des symptômes cachés
N’y aura secours
L’exil sans retour
 
Ses rêves dérivent
Au large stérile
Elle quitte le navire
La houle est pénible
L’esprit en naufrage
Prend l’eau le moral
Bilan de mystère
Passe la frontière
 
Quitter le chemin sans horizon
Pour éviter les cahots des passions
Elle vit dans l’esprit de confusions
Elle ouvre une porte et se prend une option
Ses amants la laisse dans ce dédale
Elle vit sans l’autre qui se damne
Mais tristement le destin en spirale
Elle ne verra qu’une solution finale
Quitter le chemin sans horizon
Pour éviter les cahots des passions
Le 22/10/07 – P/47
La vie par procuration – J. Jacques GOLDMAN

28/12/2014

ANTIDEPRESSEURS parodie "En apesanteur" Calogero

Antidépresseurs En apesanteur – (Le 29/06/07 - P/4)

N'arrive à se hisser
Plus que probant, ne portent les problèmes                  
L’esprit dans l’engrenage                                       
L’on n’a le choix de trouver le remède 
           
           
Alors.... Suis l’ordonnance                                               
Prend ce mélange
Car ne s’arrête le mal-être qui s’engrange
 
Antidépresseurs                                                                                                        
Pourvu que le monde croit au bonheur                
Antidépresseurs                                               
Pourvu qu’on voit les peurs                                    
Changer de couleur !                                            
 
De l’étrange au vicieux,
Ce facteur dévore l’intérieur            
Des tourments financiers ou des peines de cœur
Les maux découragent
Alors.... Piteuses pensées
Qui se propagent(11)
Pourvu de rien, la tête en otage(12)                      
 
Antidépresseurs
Pourvu que se morfondre ne demeure(13)          
Antidépresseurs
Pourvu que notre humeur
Soit toute en couleur !
Dans l’élan d’ardeur !
 
N’arrive à se hisser                                                 
Stupéfiants n’apportent que des problèmes
 
Antidépresseurs
Pourvu que s’effondrent les douleurs               
Antidépresseurs
Pourvu qu’on sèche pleurs
De cette noirceur !
 
Antidépresseurs
Pourvu que s’effondrent les douleurs
Antidépresseurs
Pourvu qu’le foie le veuille
Antidépresseurs ! 

25/03/2014

SPIRALE parodie "Pride" SYNTAX

Spirale 
On ressasse les mauvais moments
Et l'on refait le monde avec des "si"
Encombre nos vies ce "comment"
Et le "pourquoi" nous torture l'esprit
 
Notre âme se met en rébellion
En dérive, le cerveau se noie dans le flou
On repasse le triste évènement
Notre coeur en immersion se dissout
 
Spirale au fond d'un dédale, se battre
Façade sur les stigmates
L'air devient maussade
 
Comment survivre dans cette prison
Ne se délivre l'absence qui rend fou
Un présent bancal tourne en rond
L'espace vide se rempli de remous !
 
Spirale au fond d'un dédale, se battre
Façade sur les stigmates
L'air devient maussade
 
Spirale au fond d'un dédale, l'air devient maussade
Façade sur les stigmates
L'air devient maussade
 
VOIX OFF :
Le coeur est malade
Et tout devient pâle
On se sent coupable
De l'inévitable
La vie nous empale
Passé nous ravage
Et rien ne soulage
Ce manque se propage
 
Les heures deviennent fades
Dans ce temps qui passe
Mais rien ne s'efface
Ce vide nous dépasse
Debout ou couché
Des yeux imbibés
Aux mains et poings liés
Rien ne peut changer
Il faut l'intégrer
C'est la nouvelle donne
Il faut l'intégrer
C'est la nouvelle donne........
 
Spirale au fond d'un dédale, se battre
Façade sur les stigmates
L'air devient maussade
 
Spirale au fond d'un dédale, se battre
Façade sur les stigmates
L'air devient maussade
 
Spirale au fond d'un dédale, se battre
Façade sur les stigmates
L'air devient maussade
 
Spirale au fond d'un dédale, se battre
Façade sur les stigmates
L'air devient maussade 
Le 17/04/12 – P/ Pride - SYNTAX