29/12/2017

LET'S DANCES-Composition amateure

LET’S DANCE 

Musique : Dominique De Vangélis

Paroles-Interprète : Paradoxale36

Si t’es déprimé, un peu dépassé

Où ruiné, écoute ça !

Si t’es malade, dans la panade

Sans camarades, écoute ça !
 
Si tu t’ennuies, croule de soucis

Où travesti, écoute ça !

Si t’es le démon, un peu félon

Où même très con, écoute ça !


Si t’es odieux, un peu trop envieux

Ou bien hideux, écoute ça !

Si t’es idiot, un grand escroc

Où trop faillot, écoute ça !


Que te portent les musiques du monde

Sur les vibrations de leurs ondes

En un éclair, on se libère

Quittant terre au vent de leurs airs

Que me portent les musiques du monde

Sur les vibrations de leurs ondes

La vie légère est nécessaire

Quittant terre au vent de leurs airs
 
Si t’es goujat, plutôt ingrat

Où un Juda, écoute ça !

Si t’es le boss aux méthodes féroces

Où un sale gosse, écoute ça !


Si t’es président, plus qu’intrigant

Un chouille pédant, écoute ça !

Si t’es alcoolique où bourré de fric

Top de critiques, écoute ça !


Que te portent les musiques du monde

Sur les vibrations de leurs ondes

En un éclair, on se libère

Quittant terre au vent de leurs airs


Que me portent les musiques du monde

Sur les vibrations de leurs ondes

La vie légère est nécessaire

Quittant terre au vent de leurs airs


Que tu sois de couleur où visage pâle

Que tu sois un bonheur où bien le mal

Que tu sois à vapeurs et à voiles

Que tu sois un winner où un looser


Que te portent les musiques du monde

Sur les vibrations de leurs ondes

En un éclair, on se libère

Quittant terre au vent de leurs airs


Que me portent les musiques du monde

Sur les vibrations de leurs ondes

La vie légère est nécessaire
Juillet 2017

20:22 Écrit par PARADOXALE36 dans Nouveautés | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

WOLD'S DANCES-Composition amateure

THE WORLD'S DANCES

Composition : Dominique De Vangelis

Auteur-Interprète : Paradoxale36

 

Couples enlacés, ports de têtes nobles

Sous un air léger, voltigent les robes

Danses endiablées, très ensoleillées

Les percussions rythment leur union
 

Casquette vissée, membres en souplesse

Chanson parlée, souvent en détresse

Tête emplumée, ficelle dans la raie

Séant dévoilé, hanches balancées

 
Une horde de pieds claquent le parquet

Les jambes balancent toutes en cadence

D'un chapeau coiffé, des bottes éperonnées

Jusqu'aux canyons, les violons résonnent



Que te portent les musiques du monde

Sur les vibrations de leurs ondes

En un éclair, on se libère

Quittant la terre au vent de leurs airs

 
Tenues milles éclats, gestes délicats

Ondulent les bras au son de la vînâ

Ondoie le nombril sous le flux de l'oud

Nébuleux regard perce sur le voile
 

Guitares électriques rythment dynamique

Une dose de swing et d'acrobaties

Un slim élastique, mixtion de figures

Torsion de membrure sous l'électronique

 

Que te portent les musiques du monde

Sur les vibrations de leurs ondes

La vie légère est nécessaire

Ne te modère, décolle sous les airs

 
Que tu sois de couleur ou visage pâle 

Que tu sois chaleur ou bien fraîcheur 

Que tu sois à vapeur et à voiles

Que tu sois un winner ou un looser 

Que tu sois un bonheur ou bien le mal 

Que tu sois laideur ou splendeur 

Que tu sois seigneur ou vassal

 
Que te portent les musiques du monde

Sur les vibrations de leurs ondes

En un éclair, on se libère

Quittant la terre au vent de leurs airs

Décembre 2017