28/01/2016

TU NOUS BROUTES parodie "Sur ma route" BLACK M

 
Tu nous broutes
 REFRAIN :
Toi qui broute oui ! Tu cherches ta victime oui ! La créature des plus naïves
Et tu l'envoutes
Toi qui broute oui ! T'apportes que des soucis, de quoi devenir fou, oui
Tu es filou
 
Toi qui broute oui ! Tu changes de profil oui ! Une vraie enflure qui conduit
A la banqueroute
Toi qui broute, oui ! Apportes que des ennuis ton minois sur Facebook qui
Les mets à genoux
 
PONT :
Toi qui broutes ! Tu nous broutes
Toi qui broutes ! Nous les broutes
 
Toi qui broutes
T'efface les moments de doute
Tu prends le pouvoir sur tout
Pour mettre à nu, en déroute
Toi qui broutes
Il faut que tu gagnes ta croûte
Et remplir tes poches de sous
Trouver la faille, bourrer le mou
 
Tu floues par maîtrise de persuasion
Pour que les esprits soient évidés
T'es l'expert pour toucher l'émotion
De leurs sentiments, tu viens les piéger
Ne peuvent compter que sur leur cher argent
Pour se sortir de fourbi où tu les tiens
T'es un démon, une vérole (sans paroles) ou (Une couille molle)
Car de l'innocence, t'en fais ton beurre
 
REFRAIN
PONT
 
Toi qui broute
Tes amis, tu les détrousses
T'as le don pour qu'ils déboursent
Les mets sous anesthésie
Sur le Web
Tu es un escroc en herbe
Tu renifles tous les faibles
Et te glisse dans leur vie
 
Ils te parlent avec nostalgie
Tu promets le bonheur, c'est trop facile
Tu donnes une image plus que faussée
T'es comme un pirate de pensées
Ils n'ont plus d'armes, tu prends leurs âmes
Tu veux juste brouter l'oseille des autres
Quand y a plus rien à prendre, tu changes d'hôte
Tu broutes et tonds ceux atteints d'amaurose
 
REFRAIN
PONT
 
 
Le 05/09/2014- P
Sur ma route – Black 

05/11/2015

LA NATURE DE L'HOMME parodie "Pomme C" Calogero

 
La nature de l’homme
Pomme C – (Le 25/11/08 - P/44)
Comme un nuage qui s’amoncelle
Au cœur de tous les dangers 
Comme un orage d’artificiels
Sur une écume de déchets  
Qui peut sauver l’âme de ce naufragé ?
 
L’homme est un automne qui se fane
Quand l'ère devient glaciale(FK)
Et gèle l’essentiel
L’homme est comme une météorite
Qui file trop vite
Détruit les arc-en-ciel
 
Les satellites veillent pourtant
Attrapent le sens des vents 
Si prédominent toutes ces machines
Sous des éclairs de démences
Part naturel en drames torrentiels
 
L’homme est un automne qui se fane
Quand l’ère devient glaciale et gèle l’essentiel
L’homme est comme une météorite
Qui file trop vite, démolit joli ciel(FL)
  
Le compte à rebours a commencé
Un peu d’amour cloné
Un feu de foudre en ricochet
Sous des sources de regrets, de regrets
L’amour de soi ruisselle
 
L’homme est un automne qui se fane
Quand l’ère devient glaciale
Ses jours sont temporels
L’homme se consume en réussite
Il n’a plus de limites sur la vie grêle le virtuel 
Qui peut sauver ce destin de naufragé ?
PAROLES PARODIE
CALOGERO - Pomme C "La nature de l'homme"
J’ai son image Comme un nuage
J’ai son e-mail Qui s’amoncèle
Son cœur au bout du clavier Au cœur de tous les dangers
   
J’ai son visage Comme un orage
Et l’envie d’elle D’artificiels
Sans jamais l’avoir touchée Sur une écume de déchets
   
Dois-je sauver Qui peut sauver
Ou bien abandonner ? L’âme de ce naufragé
   
Pomme, c’est un homme et une femme L’homme est un automne qui se fane
Et c’est tout un programme Quand l’ère devient glaciale
Un ciel artificiel Et gèle l’essentiel
Pomme qui m’allume et qui me quitte L’homme est comme une météorite
On s’aime trop vite Qui file trop vite
C’est la vie, c’est le virtuel Détruit les arc-en-ciel
   
Elle m’écrit…mais mon écran  Les satellites veillent pourtant
Formate les sentiments Attrapent le sens des vents
   
Mais j’imagine qu’une machine Si prédominent toutes ces machines
Ne peut que faire semblant Sous des éclairs de démences
Ma déesse, elle Part naturel
N’est pas vraiment réelle En drames torrentiels
   
Pomme, c’est un homme et une femme L’homme est un automne qui se fane
Et c’est tout un programme Quand l’ère devient glaciale
Un ciel artificiel Et gèle l’essentiel
Pomme qui m’allume et qui me quitte L’homme est comme une météorite
On s’aime trop vite Qui file trop vite
Nos vies c’est le virtuel Démolit joli ciel
   
Un peu d’amour copié-collé L’ compte à rebours a commencé
Un peu d’amour, pomme C Un peu d’amour cloné
Un peu d’amour téléchargé Un feu de foudre en ricochet
Un peu d’amour à sauver, à sauver Sous des sources de regrets, de regrets
Mais l’amour n’est pas virtuel L’amour de soi ruisselle
   
Pomme, c’est un homme et une femme L’homme est un automne qui se fane
Et c’est tout un programme Quand l’ère devient glaciale
Un ciel artificiel Ses jours sont temporels
Pomme qui m’allume et qui me quitte L’homme se consume en réussite
On s’aime trop vite Il n’a plus de limites
C’est nos vies c’est le virtuel Sur la vie grêle le virtuel
   
Dois-je sauver Qui peut sauver
Ou bien dois-je abandonner ? Ce destin de naufragé

08/10/2012

LA MONIQUE parodie "L'Amérique" Joe Dassin (2)

Parodie interprétée par le groupe "The Hill's Country Band" ------> La Monique.mp3
Pour aider ma marraine parodiste MIMIE a passer le cap de la cinquantaine
 La Monique
Elle écrit juste pour s'amuser
Parodies, textes détournés
En s'inspirant d' sa vie et de JP
La Monique 
 
Elle crayonne des morceaux coquins
Elle compose avec presque rien
Une performance qu'elle maîtrise si bien
La Monique
 
La Monique, la Monique, c'est par hasard que j'ai cliqué
La Monique, la Monique, pour une belge, elle est connectée
Une obsédée textuelle qui n'a de gêne avec les mots
M'ont charmé son coup d' crayon, son art des quiproquos
La Monique!
 
Elle instruit ses élèves au mieux
Dans une classe de petits morveux
Pardonnez-la pour ce métier sérieux
La Monique
 
Comme une marraine, elle donne de son temps
Son soutien sur mon chemin' ment
Comme moi, elle joue sur l'écrit des plus grands
La Monique!
 
La Monique, la Monique, c'est sur le web qu' je l'ai trouvé
La Monique, la Monique, maint' nant je rêve de la rencontrer
Déformer les refrains avec des thèmes rigolos
Elle y met d' la joie, d' la passion, ravit l'internaute !
 
La Monique, la Monique, des ses élèves, j' suis la plus vieille
La Monique, la Monique, elle est le maître des quolibets
Le 12/06/10 – P/L'Amérique - Joe DASSIN