01/09/2015

TOUTE POLITIQUE ME GENE parodie "La musique que j'aime" Johnny HALLYDAY

 
Toute politique me gêne
Toute politique me gêne, elle se prélasse sur nos flouzes
Les maux s’estompent et puis reviennent
Perversité est dans le flouze
 
Fonder le droit, fonder les chaînes
Et la loi recueille le flouze
Mais s’implantent d’autres problèmes
Ils se supplanteront toujours
 
Tous les serments, il y en a marre
Demain sépare faits et discours
Pour louer le programme des espoirs
Vraiment doués au jeu des détours
 
Politique vivra tant qu’il y aura du flouze 
Le flouze, y a ceux qui le détiennent
Et ceux qui peine à le gagner
Pour l’heure, rien ne change rengaine
C’est pas d’hier qu’il y a des degrés
 
Toutes leurs tactiques me gênent
Tous leurs débats malins nous blousent
Les mots sont bien souvent les mêmes
Pour camoufler qu’ils veulent du flouze
 
Privé de choix, miné de haine
T’en a pas, tu deviens une bouse
Nous enchantent et puis nous promènent
Mais le concret dépend du flouze
 
Les engagements se contrecarrent
Et vient l’art de dévier l’embrouille
Et rentrent en scène tous ces roublards
Dans leurs enjeux, trouver l’andouille
 
Toute politique me gêne, elle se prélasse sur nos flouzes
Les maux s’estompent et puis reviennent
Perversité est dans le flouze 
 
Le flouze, y a ceux qui le détiennent
Et ceux qui peine à le gagner
Pour l’heure, rien ne change rengaine
C’est pas d’hier qu’y a des degrés
Le 24/09/08 – P/77
 La musique que j'aime - Johnny HALLYDAY 

13/07/2015

SALSA DES PIGEONS parodie "Salsa du démon" Le Grand Orchestre du Splendid

Salsa des pigeons
(Menteurs, voleurs ! Hahahaha)
Oui, on vous joue de la flûte (Flatteurs)
On vous dégoûte, on est injuste (Menteurs, voleurs)
Oui, oui, oui, on est des enflures (voleurs)
Ça pue le leurre et l'imposture
On est les rois des bénéfices
On vous dévoile des projets factices
On vous déleste, on vous spolie
De vos économies !
 
Comme toi, tu bosses, il faut qu' tu raques
Et moi, je veille à mettre la claque
Les vaches à lait passent à la traite
Pour les actifs, pas d' retraite
 
C'est la, c'est la, c'est la
Salsa des pigeons
Qui l'ont dans le fion
Salsa des moutons 
Qui l'ont bien profond
 
(Menteurs, voleurs ! Hahahaha)
Oui, on est les pires rats (Rongeurs)
On mange l'oseille à coup de lois ! (Menteurs, voleurs)
Oui, oui, oui, on est des vipères (Siffleurs)
On se retourne, pique à revers
En restant les plus inactifs
Seule la sieste, programme collectif
Notre but est de garder nos sièges
Et tous nos privilèges...
 
Enervants comme des parasites
On aime tout ce qui vous irrite
On est là pour faire des profits
Mener la fête, la grande vie
 
C'est la, c'est la, c'est la
Salsa des pigeons
Qui l'ont dans le fion
Salsa des bouffons
Qui l'ont bien profond
 
(Menteurs, voleurs ! Hahahaha)
Oui, on est des panthères (Saigneurs)
On mène l'approche comme sur du verre (Rôdeurs, fraudeurs)
Oui, oui, oui, on fait que des conneries (erreurs)
Etre exemplaire, dernier souci
On est les pires âmes de l'abus
C'est le "fardeau" de tous les élus
Et nous chantons comme des rossignoles
On oubli nos paroles
C'est la faillite, on règlemente
Des protocoles, on parlemente
On ne se fait pas qu' des amis !
Car on aime la grande vie...
 
C'est la, c'est la, c'est la
Salsa des pigeons
Qui l'ont dans le fion
Salsa des moutons 
Qui l'ont bien profond 
 
Le 30/03/12 – P/ Salsa du démon - Le Grand Orchestre du Splendid

12/10/2014

UN COMIC SHOW parodie "In the army now" Statut Quo

Un comic show 
Génération qui s'emmerde et se traîne
Qui se lasse de promesses en chaîne
D'une sorte de comic show
Oh, oh, une bande d'endormis au chaud !
 
Ya plus de valeurs dans ce gros bordel
Tout l' monde s'en fout, c'est la plus bête des scènes
De ce grand comic show
Oh, oh, de cette bande de rigolos !
 
Y a tout un lot qui se perd, s'embourbe
Ça sonne faux, le monde se ferme, se boude
C'est le grand comic show
Oh, oh, c'est une comédie de sots !
 
Combines et rancoeurs souillent la morale
Se meurt le coeur sous l'air ambiant glacial
Dans ce grand comic show
Oh, oh, les conneries en idéaux !
 
Une parade d'imbéciles célèbres
Qu'on peut titrer "A chacun sa merde"
L'héroïne est malade, y a pas d' remède
Et ce grand comic show
Oh, oh, poursuit sa série "Fléaux"
 
Cette représentation d'automates
N'ont qu'un seul rôle qui se formate
Dans ce grand comic show
Oh, oh, d'âneries de haut niveau !
C'est le grand comic show
Oh, oh, feuilleton de méli-mélo !
 
Ce spectacle nous montre des acrobates
Des leaders dénués de peur, qui appâtent, frelatent
C'est un grand comic show
Oh, oh, de tant de mépris, de faux !
De ce grand comic show
Oh, oh, de cette bande de rigolos !
 
Ce théâtre ne donne pas envie
Ce n'est pas un film, mais c'est bien la vie
Tout ce grand comic show
Oh, oh, d'acteurs démunis de beau !
C'est le grand comic show
Oh, oh, c'est une comédie de sots ! 
 
Le 17/03/12 – P/ In the army now - Statut Quo