13/01/2016

ROMANCE parodie "Clémence" Johnny HALLYDAY

Romance 
Quel drôle de démon me transporte
Il aurait pouvoir d’attirer
Tout est dérisoire, peu m’importe
Dans l’état extrême d’aimer
 
Poison dans un vers de dandy(CB)
Tronque tout l’amour ingéré
Je ne peux plus rien distinguer
Seule sa présence peut me sauver
 
Romance, romance, me noie dans l’amour effréné
Romance, romance, la passion brûle mes facultés
 
Comme une drogue qui comble dégâts
Pour s’alléger d’un peu de poids
Ne peux me passer de sa voix
De l’emprise quand m’entoure ses bras
 
Danse sur des refrains endiablés
Fusion des êtres enflammés
Soumis aux instincts aimantés
Explose la fin à satiété(CC)
 
Romance, romance
En proie d’un amour effréné
Romance, romance
La chanson m’avait envoûté
 
Quand l’amour enchaîne les pas
S’invalide l’esprit dans l’absence
Quand l’amour génère la souffrance
Quand c’est foutu, prendre le large
 
Si vient renaître ce démon
Sous le feu des passions
Je serais le maître, plus le pion, plus le pion
 
Romance, romance, jamais je n’aurais dû t’écouter
Romance, romance, l’illusion laisse des regrets 

Le 25/02/08 – P/87                                        Clémence – Johnny HALLYDAY

30/11/2015

RECETTE parodie "Toute première fois" Jeanne MAS

Recette 
Ah ! Une goutte d’été Dans un bouquet                                                     
Mélange saveurs veloutées                                     
Ah ! Une fois de trop, l’accord est faux                                                     
Dans ces promesses de duo                                     
Met dans ton vin, un peu d’eau                             
Pimente la routine fade 
Sur fond de désirs à l’aubade
Une noix de partage                                                
Une faim générée d’idées       
 
Goûte et sers-toi                                          
Re-goûte, ressers-toi……      
 
Ah ! Crème de baisers, complicité                                                           
Dans un dessert de projets                                      
Ah ! Peu de silence, jauge présence                         
Dans une touche de prévenance  
Un émincé de confiance                                         
Respect nappé de tendresse,                                                            
De charme, d’allégresse(24)
S’attache sans être l’otage
Et délecte l’humour dans ce plat                           
 
Goûte, ressers-toi                                         
Re-goûte, ressers-toi…   
Gastronome, un jour, tu deviendras(25) 
le 28/08/07 – P/84
Toute première fois  - Jeanne MAS

22/10/2015

LA MONIQUE parodie "L'Amérique" Joe DASSIN


 

La Monique

Elle m'a dit qu'elle voulait baiser
J'ai pas pu, ça m'a dégoûté
Elle n'a plus d' dents, une haleine à tomber
La Monique 
 
Elle consomme des litrons de vin
La couperose rehausse son teint
Sur son gros ventre pendouillent ses deux gros seins
Je panique !
 
La Monique, la Monique, t'as qu' ça le soir, tu tournes PD
La Monique, la Monique, c'est un cauchemar, j' vais me réveiller
Je hais son popotin plus flasque que d' la gélatine
J'ai fermé cent fois les yeux pour que dresse ma pine
Stratégique !
 
Elle a des poches sous les yeux
Un gros nez, des narines de boeuf
Très développé son système pileux
La Monique
 
Se lave jamais, brosse pas ses deux dents
Elle sent fort, la sueur s'imposant
Et ses dessous gardent l'odeur de ses vents
Atomiques !
 
La Monique, la Monique, t'as qu' ça le soir, tu tournes PD
La Monique, la Monique, c'est un cauchemar, j' vais me réveiller
Je hais son popotin plus flasque que d' la gélatine
J'ai fermé cent fois les yeux pour que dresse ma pine
Stratégique !
 
La Monique, la Monique, c'est pas le rêve, faut se forcer
Mécanique cette trique qui se relève les yeux fermés 
Le 18/06/10 – P

L'Amérique - Joe DASSIN 

08/06/2015

JE NE REVIENDRAI parodie "Je te retrouverai" François FELDMAN

 
Je ne reviendrai
Si tu ranges tes débats avec ta mauvaise foi
Si tu te mets au boulot au lieu de faire des constats
Si tu langes l’enfant, si tu veux le nourrir
Un goujat dans le temps n’est que pire
Et je ne reviendrai !
 
Si t’éteins la télé, y a l’écho de nous deux
Si tu me fais de la place dans le champ de tes yeux
Si tu te délestais de vieilles histoires trop lourdes
Tu m’as trop souvent prise pour une gourde
Et je ne reviendrai
 
Car tout redeviendrai comme avant
Même citoyen et même quotidien
Je ne débourserai plus de temps
J’ai payé, j’ai payé tous tes jeux de gamin
 
Si tu me prends dans tes bras, que tu t’éloignes de la Wii
Si tu laisses tomber tes mensonges, tes folies
Si la flemme s’évapore et ce côté fêtard
Tu sais, ne fait d’efforts, n’ai d’espoirs
Car je ne reviendrai
 
Parce que tout reviendrai comme avant
Même vaurien et mêmes copains
Je ne reverserai plus d’argent
J’ai versé, reversé dans le creux du chagrin
Et je ne reviendrai
 
Même si tu deviens l’homme dont j’ai toujours rêvé
La passé qui résonne m’a fait peur de renouveler
Que tu fasses d’un coup des sacrifices pour moi
Mène ces défis sans moi
Car je ne reviendrai
 le 14/03/08 – P/36
Je te retrouverai – François FELDMAN
 

21/04/2015

OARISTYS parodie "Laissez-nous essayer" Yannick NOAH

Oaristys 
(Laissez-nous essayer) Le 09/09/08 - P/71
Je n'ai ni son nom, ni son âge 
Je n’ai qu’un prénom, un visage
Et tombe dans son filet mon corps agité
 
Je n’ai qu’une obsession dans l’appétence
Consommer l’autre
Je n’ai que frissons, place à l’indécence
 
Des étreintes sans espoir
Qui nous gangrènent notre mémoire
J’ai toujours, toujours résisté
Evité les autres regards
 
Laissons-nous côtoyer dans l’illusoire, plus qu’une volupté 
Laissons-nous emporter sans le vouloir, juste pour succomber
 
Renaît le démon sous imprudence
Une pomme nous tentant
Cueillie, on goutte les essences
Presqu'à l'instar des deux premiers(EU)
L’envie chuchote, assouvie, rassérène
 
Laissons-nous parfois emporter
Un instant, les désirs s’enchaînent
Laissons-nous déporter
Sans même savoir
Jusqu’où peut-on aller
 
Laissons-nous aux effets, même transitoires, juste s’abandonner
Laissons-nous étrangers sans au revoir, juste pour oublier
Laissons-nous étrangers sans se revoir, juste pour s’oublier 

J'EN VEUX PAS parodie "Africa" Rose LAURENS

J’en veux pas 
J'étais amoureuse d'un être volage
L’épouser, j’avoue, démarre l’engrenage
Son esprit rempli de passion des femmes  
Parfum stratégies, une romance de charme
 
J’en veux pas à celle qui m'a délivré de toi  
Me retire sans éclat                                                 
J’en veux pas des projets qu'on a fait autrefois
Des souvenirs qui me broient
J’en veux pas !
 
Tu penses qu’au cul, s’éveille ta fougue
Ton jeu amadoue tous les cœurs de gourdes
Je souhaite le bonheur à ta tourterelle
Je prie tous les jours, qu’elle te soit infidèle 
  
J ‘en veux pas à celle que je ne connaissais pas
Ne peut maudire cette proie
J’en veux pas des regrets sincères mais trop sournois(27)
Et gémir n’est pas pour moi                                   
J’en veux pas !
 
Vicieuse bagatelle, qui dévie l’attrait
Repère une gazelle, envie de chasser
Et peu te résiste, tu promets la lune
Mais tombe la phase des rêves de fortune    
 
J’en veux pas des menteries de Casanova
Je respire le célibat    
J’en veux pas
 
Je suis vaporeuse après cet orage
M’exiler de tout, je tourne la page                          
Mon esprit vainquit profusion de larmes 
Demain me suffit pour renaissance de l'âme
 Le 04/09/07 – P/37
Africa  - Rose LAURENS