29/12/2016

JEUX D'ECOLE parodie "College boy" Indochine

 
 
Jeux d'école
Je suis content, la sonnerie a retenti mais je prends mon temps
Je me dirige vers mon casier ou je dois trouver d'autres plans
Alors ! On y joue !
 
Je pars en courant pour rechercher le trésor de Ford Boyard
Et je cours à perdre haleinec
Car j'ai pas beaucoup de temps pour ça !
Mais moi, j' suis le roi de tous ces jeux d'exploits
Mais me déçoivent les enseignants qui se foutent de moi
 
On doit, dans un panier pas grand, mettre une balle
Et c'est à moi, de la lancer, elle y est, je suis adroit
Et là, se lèvent les filles et ma gueule prend la balle
Ma joue rougit, je la vois dans la glace
 
Après on a joué à celui qui avait le kiki le plus grand
Et comme j'ai perdu, cette fois,
Ils ont dû me trouver un bon gage
Et là ! Ils me clouent !
 
Je crois qu'ils ont envie de jouer à Colin Maillard
Mais moi, j' suis puni, c'est ça lorsque l'on perd
Ils ont compris que j'étais une lumière
 
Des voleurs ou bien des gendarmes,
Dans quel camp jouent-ils ces deux gars là ?
Cet innocent piègent ces deux cons là
Et je me prend une grosse décharge
 
Et ben quoi ! Alors quoi !
On a l' droit de jouer aux soldats
Et ben quoi ! Alors quoi !
Les nones peuvent bien agiter les bras
Oh ! Les gars ! Allô quoi !
Moi je sèche sur la croix
Eh ! Les gars ! Allô quoi !!!!!
  

College boy – Indochine-Le 31/05/2013- P/ 

28/03/2016

VIEUX BATARD parodie "Tes yeux noirs" INDOCHINE

Vieux bâtard
Tes yeux noirs – (Le 02/12/08 - P/97)           
Et viens-là, écoute-moi, ne va pas par-là
Oh ! Oh ! Viens-là, reste-là, ne mord pas mes doigts
Et attends un instant, tu me mets en retard
Tes conneries, ça suffit, tu as bien compris…
 
Ta queue frétille quand tu me vois, t’es mon vieux bâtard
Tu dors usé plus que tu ne cours, tu ressembles au paillasson
Et tu sens plus fort qu’un camembert, odorant toute la panière 
Que fais-tu vieux bâtard ? Ne met pas le foutoir                                            
 
Aller ! Viens-là, écoute-moi, ne va pas plus là-bas
Aller ! Viens-là, reste-là, j’en ai marre de toi
Et t’es saoulant, pas méchant t’es collé à moi
Tu renifles dans mon lit où t’as fait pipi
 
C’est comme un cauchemar tous les jours quand je suis de retour
Dans mes vêtements que ta mâchoire a broyé cent fois
Des débris de vols alimentaires torpillent tout le couloir 
Où es-tu vieux bâtard ? T'as foutu le bazar
 
Aller ! Viens-là, écoute-moi, montre-toi César
Aller ! Viens-là, regarde ça, qu’est-ce que t’as fait là
Et t’as compris qu’ les interdits étaient plus comiques
Et descends du divan, lâche l’accoudoir….
 
Aller ! viens-là, lâche ça, t’as cassé le bois
Viens ici, mon ami, je vais te mettre une pile(FM) 

27/02/2016

J'AI DEMANDE DE LA TUNE parodie "J'ai demandé à la lune" INDOCHINE

 
J'ai demandé de la tune
J'ai demandé de la thune
A mon banquier, ce galapiat
Je lui ai montré mes factures
Et là, il s'est moqué de moi
Pour de l'oseille, il veut des signatures
Des gens qui payent si je ne peux pas !
Quand il a vu mon infortune
Il dit qu'il ne peut rien pour moi
  
J'ai demandé de la thune
A mon banquier qui se fout de moi
Je lui dit comme ma vie est rude
Je peine à boucler les fins d' mois
Mais ce sournois, me parle de conjoncture
De taux que je ne comprends pas
Me lance que j' suis pas en mesure
De demander quoi que se soit !
  
De ses clients, je suis le pire
Je n'ai rien à lui garantir
La vie me ruine et il s'en fiche
Il est prêteur qu'aux personnes riches
  
J'ai demandé de la thune 
A cet homme qui est là pour ça
Il m'a dit "j'ai pour habitude 
D'en donner à celui qu'en a"
Comble de ça, il exige que j'assure
Pour payer les sommes que je dois
Je réponds que c'est une enflure
Que sa logique, je m' en bats les noix !
 
Le 09/06/11 – P/
J'ai demandé à la lune - Indochine

17/11/2015

CAPHARNAUM MENTAL parodie "Trois nuits par semaines" Indochine

Capharnaüm mental
Trois nuits par semaine – (Le 14/10/07 - P/9)                 
Quand la folie m’entraîne
En écho dans le cerveau, tous ces cris perpétuels !
Toute ma vie s’entremêle
Dans des jeux irréels !  
                    
Je m‘évanoui, presqu’au trépas
Je sens mes jambes qui se détachent
J’avais conquis la lune maintes fois
Je descendais quand ma tête heurta
Près d’un esprit, me réveillais
Il désirait l’astre aux mille reflets
J’ai pris l’arête d’une pomme de nuit
Pour fabriquer l’éternelle vie
Dans ma chambre, une fée en œuvre
Ecrit sous la pluie avant qu’il ne pleuve
J’avoue que j’ai peur devant ce lit
Comme un poison, c’est un délire maudit, maudit..
 
Et la folie m’entraîne
Quand les eaux montent plus haut
Que la nuit m’ensorcelle
Je m’ennuie et j’appelle tous les vieux éternels
Quand la folie m’entraîne
Je m’endors contre la mort
Près du port schizophrène
Quand la folie m’entraîne sur les lieux immortels
 
Au fond du gouffre, l’autre m’entraîne
Je croise le sort d’une autre abeille
Je chevauchais l’escargot blanc
Chaussé d’ baskets en peau d’ange
Il avait chagrin et les yeux bleuis
Avait combattu l’armée d’érudits
Me reposa au pied d’un fleur
Comme le sujet venu d'ailleurs(31)
Je sens la bise aux abois
Elle s’élevait dans l’émoi
A cet instant, j’entends trop de voix
Dans les arbres du noir, tous endormis, dormir, 
  
Mais la folie m’entraîne
Dans le beau contre le faux
Où l’interdit m’appelle
Ma vie dans cette arène, les jeux ne sont que duels
Quand la folie m’entraîne
M’évapore de ce décor
Près du port schizophrène 
Quand la folie m’entraîne sur les lieux immortels
 
Je m’endormi dans cet état
Où la légende m'emmena(32)
 
Dans les étangs et dans chaque bois
Je croise désespoir dans d’autres vies
C’est bien étrange ce que je vois
Mais ce transfert me rend fou, me nuit, me nuit(33)

13/07/2015

LES REFLETS DES MENTALITES parodie "L'aventurier" INDOCHINE

Le reflet des mentalités  
Regarder tous les programmes à scandale
Où Marco enchaîne les attaques(BE) 
A la recherche d’une autre chaîne
Quand Benji surveille les quotidiennes(BF)
Quant à Flavie, sa valentine(BG)                            
Montre richesse dans le monde d’artistes
Stop aux critiques bien trop stupides
Escale pour les tentations sur l’île(BH)
  
Les joueurs tremblent sur l’île inamicale(BI)
L’alimentaire indécent dans bivouacs
Présentateur aux manies fantasques 
Empruntées par monsieur Dechavanne(BJ)                                
Des sentiments démesurés                  
Quand Patrick fait son cabaret(BK)
Célébrités enfermées dans un parc(BL)                    
Explosera tout l’audimat 
 
Plus crétin surgit à l’écran, un vrai lourdaud qui se fiance(BM)
C’est la palme du théâtral , c'est le reflet des mentalités
Quand Bataille seconde Pascal, les démêlés devront se régler 
 
Se moquant des supports d’antan
Quand Arthur présente ses enfants(BO)
Les émissions à médaille de rengaine
Sont certainement les concours culinaires
L'hôte de Cauet sur le divan(BQ)
Qui  nous révélera le plus croustillant
L’exclusivité des nouvelles   
Des arcanes de polichinelle
 
Plus crétin surgit à l’écran
Quand fait Bravo en ricanant(BR)             
Et Chazal annonce au journal(BS)
Calamités de l’humanité
Cette dame sape le moral
Car la télé veut nous déprimer
 
                                                                           L’aventurier – (Le 28/11/07 - P/54)