28/01/2016

TU NOUS BROUTES parodie "Sur ma route" BLACK M

 
Tu nous broutes
 REFRAIN :
Toi qui broute oui ! Tu cherches ta victime oui ! La créature des plus naïves
Et tu l'envoutes
Toi qui broute oui ! T'apportes que des soucis, de quoi devenir fou, oui
Tu es filou
 
Toi qui broute oui ! Tu changes de profil oui ! Une vraie enflure qui conduit
A la banqueroute
Toi qui broute, oui ! Apportes que des ennuis ton minois sur Facebook qui
Les mets à genoux
 
PONT :
Toi qui broutes ! Tu nous broutes
Toi qui broutes ! Nous les broutes
 
Toi qui broutes
T'efface les moments de doute
Tu prends le pouvoir sur tout
Pour mettre à nu, en déroute
Toi qui broutes
Il faut que tu gagnes ta croûte
Et remplir tes poches de sous
Trouver la faille, bourrer le mou
 
Tu floues par maîtrise de persuasion
Pour que les esprits soient évidés
T'es l'expert pour toucher l'émotion
De leurs sentiments, tu viens les piéger
Ne peuvent compter que sur leur cher argent
Pour se sortir de fourbi où tu les tiens
T'es un démon, une vérole (sans paroles) ou (Une couille molle)
Car de l'innocence, t'en fais ton beurre
 
REFRAIN
PONT
 
Toi qui broute
Tes amis, tu les détrousses
T'as le don pour qu'ils déboursent
Les mets sous anesthésie
Sur le Web
Tu es un escroc en herbe
Tu renifles tous les faibles
Et te glisse dans leur vie
 
Ils te parlent avec nostalgie
Tu promets le bonheur, c'est trop facile
Tu donnes une image plus que faussée
T'es comme un pirate de pensées
Ils n'ont plus d'armes, tu prends leurs âmes
Tu veux juste brouter l'oseille des autres
Quand y a plus rien à prendre, tu changes d'hôte
Tu broutes et tonds ceux atteints d'amaurose
 
REFRAIN
PONT
 
 
Le 05/09/2014- P
Sur ma route – Black 

15/03/2015

PLACE DE L'ETOILE parodie "Rue des étoiles" Grégoire

Place de l’Etoile
Allo ! là, j’ai raté le bus
Il était plein de gugusses
Et c’était le dernier, bien-sûr  
Je suis prise d’une amertume
Y a trop longtemps que tu m’allumes
Je peux plus attendre, c’est trop dur !
 
Les gens de la ville me dépassent
Je sens que je n’ai pas ma place
Dans cette multitude d’androïdes 
Je reste seule sur le trottoir
Ne sachant pas où est la gare
J’ai peur et je me sens stupide 
 
Je retourne dans l’Indre
Si les grèves veulent s’éteindre !
 
Je n’irai pas, place de l’Etoile
Je reprends le chemin à l’envers
Je voulais connaître l’homme de la toile
Je voulais voir de quoi t’as l’air
 
Je n’irai pas, place de l’Etoile
J’essaie de trouver un repère
Elle s’est perdue, la provinciale
Je compte tous les réverbères
 
Ca et là……Là ou là !
 
Je n’ai pas pris les bonnes chaussures
Je me mets en quête d’une voiture
Je veux sortir de ce casse-tête 
Je ne fais pas un pas de plus
Je tourne en rond depuis des lustres
Là, j’attends qu’un taxi s’arrête !
  
Je sais, ça ressemble à une farce
Ça et là gravitent mes traces
Je ne suis pas douée, ça me débecte  
Je suis sous la pluie, je me les pèle
Dans l’infini de ces ruelles
Je reviendrai au prochain siècle !
 
Pourtant, tout est grandiose
La ville en overdose ! Et…..
 
Je n’irai pas, place de l’Etoile
Je suis au bord de la crise de nerfs
Les passants ont un air glacial
On est pourtant pas en hiver
 
Je n’irai pas, place de l’Etoile
Je suis perdue, ça m’exaspère
Comme une abeille dans un bocal
Je suis comme une prisonnière
Ca et là.....Là ou là