27/01/2016

FALLAIT PAS L'ALLUMER parodie "Fallait pas commencer" LIO

 
Fadaises en diffusion
(Fallait pas commencer) Le 06/12/07 - P/28
 Pourquoi fadaises font un triomphe comme ça 
Téléviseur d’aujourd’hui soudoie
Parfois, j’ai envie de régler ça !
 
Peu glorieux, je crois, c’est fâcheux, tu vois..
Tous les jeux qui passent en télé
Redevance est un droit qui finance ça
Et tu dois la payer, pas l’ choix
Que c’est navrant toutes ces séries
Au refrain de tueries, d’orgies
Entendre des légendes sur tous
Puisque c’est le vent de la mode
Mais que les suspens dévore le cerveau
Jusqu’au prochain épisode
 
Tout m’embête, j’en ai marre
Devant l’écran le soir
Les jeux sont canulars
Avec un grand C
Fallait pas l’allumer !
Des vedettes qui s’égarent
Dans fulgurantes gloires
Les jeux n’ sont qu’une histoire
De grand intérêt
Faudrait téléphoner !
 
On vous expulse en terre inconnue(BT) 
Testant votre fidélité
Capté par certains attributs
Epié par votre fiancé
Tu peux apprendre sur les gens, sur tout
Quitte à impressionner, on brode
La vie personnelle de tous nos héros
Se vend même si c’est un microbe
 
Qu’on arrête ce foutoir
C’est déprimant, rasoir
Ni queue, ni tête fait l’art
Avec un effet
D’être dégénéré !
Répète la nouvelle star(BU)
Souvent, tu peux la voir
Sous les feux de la gloire
A mon grand regret
Faudrait pas…
 
Peu glorieux, je crois, c’est fâcheux, tu vois..
Tous les jeux qui passent en télé
Mais l’audience favorable à ces programmes
N’est que le reflet de nos choix
C’est souvent le plus abruti
Qui déleste l’esprit du gris
Surtout vendre l’esclandre et le scoop
Vite et par n’importe qu’elle méthode
Pourvu qu’on divulgue un max de ragots
Qui aliment le désordre

03/11/2015

DEFICIENCE DU SAVOIR parodie "Les brunes comptent pas pour des prunes" LIO

 
Déficience du savoir
(Les brunes comptent pas pour des prunes) - Le 15/10/07 - P/18
Un comble : nos têtes se meurent dans cette école inféconde
Abonde toute la facilité aux moyens qui tronquent
Conjugaison nous encombre
Et l’expression s’éteint dans ces ombres
Théorèmes et calculs
S’acculent dans trop de lacunes !
 
La flemme : vient naître des commodités du système
Problème se creuse, lobotomie nettoie l’essentiel
Le GPS nous promène
Rapidité de l’esprit moderne(H)
Inocule des lacunes
Chacune effondre aptitudes !
 
Il faut de la lumière dans la matière(I) 
Cassant ce nouveau moule qui troue la ciboule(J)
L’expansion module, perturbe le monde, ses coutumes !
 
Convivialité au programme du PC(K)
Sur calculette, logique aux oubliettes
On court après quoi, nous pauvres lauréats
Trop vite, hélas !
 
Et même si succombent
Toutes nos valeurs sous des tonnes de micros ondes
Et tombent toutes les mentalités qui fondent ce monde
L’éducation nous incombe(L)
A ne confondre à ce qui nous comble(M)
Et quand bien même, stimule(N)
Exhume la leçon, l’étude…
 
Il faut de la lumière dans la matière
Cassant ce nouveau moule qui troue la ciboule
L’expansion module, perturbe le monde, ses coutumes !