10/01/2018

LES CREMES parodie "Gemme" Nolwenn LEROY

Les crèmes

Sous les traits de la belle

Une peau de cratères

Huile de frite, sur le menton qui perle
 

Un acné très local

Sur le nez et le front

Un package d'imperfections faciales
 

Quand on peut tricher

Qu'on peut s'arranger

A coup de collagène

De sérum qui draine

De crèmes essentielles, essentielles, essentielles
 

Si l'on peut exclure

Le coup de scalpel

Pour la devanture

Favorise les gels

Les gels essentiels qui modèlent et nivellent
 

Du venin de serpent

A la bave d'escargot

De l'acide hyaluronique
 

Quand on peut tricher

Qu'on peut s'arranger

A coup de collagène

De sérum qui draine

De crèmes essentielles, essentielles, essentielles
 

Si l'on peut exclure

Le coup de scalpel

Qui nous défigure

Favorise les gels

Les gels essentiels qui modèlent et nivellent
 

                                                              Le 10/12/2017 – P/

                                                                    Gemme – Nolwenn Leroy

IL EST OU LE DOCTEUR parodie "Il est où le bonheur" Christophe MAE

IL EST OU LE DOCTEUR

Il est où le docteur, il est où

Il est où le docteur, il est où

 

J'ai fait un bourde de débutant

Rien de plus désastreux

J'ai mis des glaçons dans mes verres de blanc

Je suis au pieu

Et je dégueule tout l'excédent

Les yeux tous vitreux

Pris des ballons, puis quelques flûtes ! Ouais !

Mon foie me dit « t'es pas sérieux » !

 

Y a plus d'espoir que je m'en sorte

Au téléphone, un refrain

C'est Dimanche soir, c'est la crotte

Pour une gastro, tapez un

Sur toutes les touches du clavier, je tapote

Tout à coup, un astreint

Qui dès lors me lance qu'il n'a pas d'antidote

Que ça ira mieux demain

 

Il est où le docteur, il est où

Il est où le docteur, il est où

Le 10/12/2017 – P/

Il est où le bonheur – Chrsitophe Maé

 



 

30/12/2017

QUE FAIT LA FRANCE parodie "What about us" PINK

Que fait la France

C'est pas comme si des gens dormaient dehors

Que pour certains, la faim tenaille au ventre

Que nos ainés sont largués du décor

Ceux qu'on trimé pour avoir peu de rente
 

Que se passe-t-il ? Que se passe-t-il ?

Sommes nous devenus des imbéciles

Que peut-on faire ? Que peut-on faire ?

Vous les élus, politiques prospères

Que fait la France ? Que fait la France ?

Moulée dans autant d'indifférence

Que fait la France ? Que fait la France ?

Des conséquences
 

C'est pas comme si, de travail, on manquait

Que nos usines changent de port, s'évaporent

Que les machines, d'épauler, substituaient

C'est comme la queue du félin qu'il se mord
 

Que se passe-t-il ? Que se passe-t-il ?

La société s'annonce en péril

Que peut-on faire ? Que peut-on faire ?

Quand tout n'est qu'une question pécuniaire

Que fait la France ? Que fait la France ?

Murée totalement dans l'impuissance

Que fait la France ? Que fait la France ?

En défaillance
 

C'est pas comme si se mourraient nos villages

Plus de médecins, d'écoles (et) de subventions

Des artisans étouffés par (toutes) les charges

Et des métiers en voie de disparition
 

Que se passe-t-il ? Que se passe-t-il ?

Nos cœurs deviennent-ils vraiment stériles

Que peut-on faire ? Que peut-on faire ?

Quand le monde, sans lumière, se perd

Que fait la France ? Que fait la France ?

Quand tout le peuple a perdu confiance

Que fait la France ? Que fait la France ?

Dans ces manigances
 

C'est pas comme si l'on se trompait de cible

En détroussant voyageurs en chemin

Laissant filer les auteurs de l'horrible

L'autorité fourvoyée par le gain
 

Que se passe-t-il ? Que se passe-t-il ?

Notre pays devient-il hostile

Que peut-on faire ? Que peut-on faire ?

Quand nos culs sont sur une poudrière

Que fait la France ? Que fait la France ?

De ce dégoût et cette violence

Que fait la France ? Que fait la France ?

Des discordances

 
C'est pas comme si nos centrales étaient combles

Logés, nourris, risque des scélérats

Qu'est-ce qu'un procès pour ces poseurs de bombes

A part le diable, je ne vois d'avocat
 

Que se passe-t-il ? Que se passe-t-il ?

Les efforts sont-ils encore utiles

Que peut-on faire ? Que peut-on faire ?

Enfouis dans cette mélasse routinière

Que fait la France ? Que fait la France ?

A part sauver toutes les apparences

Que fait la France

De l'exubérance de la finance
 

C'est pas comme si l'on manquait d'enseignants

Précarité chez certains étudiants

S'immisce carence dans le corps médical

Effondrement de la couverture sociale
 

Que se passe-t-il ? Que se passe-t-il ?

Sommes-nous des fous qui méritent l'asile

Que peut-on faire ? Que peut-on faire ?

Quand le service public s'enferre

Que fait la France ? Que fait la France ?

Quand personne ne peut mener la danse

Que fait la France ? Que fait la France ?

En décadence
 

C'est pas comme si foirait l'économie

Aidé d'une clique de grands opportunistes

Trop d'assistance fainéante la nation

Trop de dépenses aux frais des mêmes pigeons

                                                  Le 10/12/2017-What about us-Pink

23/08/2017

JE BRONZE A OILP parodie "La bonne du curé" Annie CORDY

Je bronze à oilp 

Je n'ai point de maillot de bain !
Ca m'incommode lorsque mon zobe remarque une jolie pépé
Mon ustensile est indocile quand je vois des gros nénés !
Près de la nature, sans les parures
Je vadrouille pour tout mater
Y a des figures qui me font rigoler.... 
 
Mais quand le sable, désagréable, me rentre dans la raie
Ca me gratouille, ça me chatouille, j'ai le cul tout irrité
Ma friandise, rouge cerise ne peut plus fonctionner
Ca me désole, on ne peut plus y toucher !  
 
Je n'ai point de maillot de bain !
Je mets une casquette sur ma bébête
Ou, dans le sable, je fais un trou !
Je voudrais tenter une simple trempette
Mais j'ai peur du garde-à-vous !
Quand je veux faire de la bicyclette
Je suis pas déçu de ma sortie !
J'ai les roupettes complètement en bouillie..... 
 
Mais quand le sable, désagréable, me rentre dans la raie
Ca me gratouille, ça me chatouille, j'ai le cul tout explosé
Ma friandise, rouge cerise est un peu trop grillée
Je me cramponne quand je dois la laver 
 
Je suis bien, nu sans rien !
Je mets une serviette à la supérette
Pour éviter de se tromper !
Entre concombres et les courgettes
Je ne la laisse pas traîner !
Quand j'ai fait cuire les andouillettes
J'ai une braise qui a sauté
Grande panique, y avait le feu dans le fourré ! 
 
Mais quand le sable, désagréable, me rentre dans la raie
Ca me gratouille, ça me chatouille, j'ai le cul tout dépouillé
Ma friandise, rouge cerise respire l'air de l'été
Je m'abandonne et je bronze à oilp ! 

22/07/2017

L'HOTE COSSU A NOS FRAIS parodie "Rue de la paix" ZAZIE

                                                                                                                       
L’hôte cossu à nos frais
(Rue la paix) Le 26/06/07 - P/64 
Je paye mes impôts puisque je gagne ma vie
C’est le vœu de l’Empereur
N’y a de magot qui ne soit assujetti
Veille le régisseur
Dans l’amalgame des blâmes
La redevance téléviseur
Contraventions exploitent contribuable
 
Toujours l’on s’échine
Et c’est la même rengaine
Qu’on ne vienne à manquer           
La patente des usines
Descend les affaires, gangrène
L’avenir exilé 
Le pauvre n’a plus de bourse dans un monde évolué
N'a plus de meubles, et vend sa raison
 
Collecte l’impôt, la ruse à nos frais
Permettre à l’hôte, fortune à jamais
Abondent surtout les intérêts du prince
Je paye un impôt si je gagne
Je paye mes impôts, faut que je me magne
Déleste le monde du peu qu’il gagne
Il a faim !
  
Autant de réjouissances(3)
Epuisent les fonds de la caisse(4)
Mais combien cotiser(5)
Pour régaler bombances(6)
Apprendre à vivre à la baisse
Atteindre satiété(7) 
D'hélas réunions(A) pour organiser des réceptions
Voyager quelques jours sur nos ronds
 
Adresse un rappel, si tu ne payes
Remettre à l’hôte, tribut à jamais
Abondent surtout ses intérêts sans fin
Je paye des impôts quand je gagne
Je paye mes impôts, faut que je me magne 
Déleste le monde du peu qu’il gagne
Il a faim !
 
Il y a toujours des frais,fondent les crédits en banque
Et tout ce qui s’achète gonfle le boni dans le fisc(8) 
Croulant sous les agios, tronque ma vie, vente aux enchères(9)
Ainsi, les prévôts prennent nos sous et trient toute la monnaie…
 
Dépêche un rappel si tu ne payes
Permettre à l’hôte cossu à nos frais
Qu’abondent surtout ses intérêts
Sans fin
Je paye des impôts quand je gagne
Je paye mes impôts, faut qu’je me magne
Déleste le monde du peu qu’il gagne
C’est le gain !
 

18/03/2017

EN MANGEANT parordie "En Chantant" Michel SARDOU

En mangeant
Quand j'étais petit garçon
Je repassais mes leçons
En mangeant
Et bien des années plus tard
Je chassais mes idées noires
En mangeant
C'est beaucoup moins inquiétant
D'affronter l' regard des gens
En mangeant
Mon plus grand pêché mignon
Est de sucer des bonbons
Sans raison
 
Je suis le plus gourmand
C'est moins désespérant
En mangeant !
 
La première fille qui m'a dit
Tu as vu comme t'es bouffi
C'est méchant
Je me suis déshabillé
Et j'ai vu tous mes bourrelets
Déprimants
J'étais si déçu de moi
Je ne voyais qu'un gros tas
Dérangeant
Mais pour tous les effacer
J'ai trouvé un procédé
Sans manger
 
Toujours le plus gourmand
C'est moins décourageant
En mangeant
 
Quand je suis dans la galère
Je pense à ce qu'il faut faire
En mangeant
Quand ma journée est finie
Je soulage mon ennui
En mangeant
Pour soigner mon célibat
Je n'atteint le nirvana
Qu'en mangeant
Devant la télévision
Calé dans mon polochon
C'est si bon
  
Je suis très opulent
Je suis aussi très lent
En mangeant
 
Puisqu'il faut nourrir sa faim
Autant le faire mieux que bien
En mangeant
J'essaie d'apaiser mes peines
Comme je soigne mes migraines
En mangeant
 
J'atténue toutes mes colères
Comme je conclue mes affaires
En mangeant
J'agrémente tous les hivers
Tous les jours, à ma manière
En mangeant
 
Je croque à pleines dents
Je suis le plus gourmand
Des gourmands
 
Quand j'étais petit garçon
Je repassais mes leçons
En mangeant
Et bien des années plus tard
Je chassais mes idées noires
En mangeant
C'est beaucoup moins inquiétant
D'affronter l' regard des gens
En mangeant
Mon plus grand pêché mignon
Est de sucer des bonbons
Sans raison
Le 01/03/12-P36 En chantant - Michel SARDOU

01/03/2017

VALLS LA BAFFE parodie "A présent tu peux t'en aller" Richard ANTHONY

 

VALLS LA BAFFE

Tu es parti en Bretagne pour ta campagne
Une giboulée de claques, voilà ce que tu gagnes
Faut pas abuser chez les Gaulois
Enfariné à l'Est, de ça il y a un mois
Pas d'agressivité
Moi, je vais te le chanter
 
Tu t'es présenté pour devenir Président
Faut pas prendre tous les français que pour des glands
Donner une gifle plutôt réussi
Ce contre trois mois de prison avec sursis
Parce que l'on t'a mouché
Avec le mouchoir des français !
 
Tu peux chercher encore à gouverner la France
Plus de chômage et de malheureux
Dans ce monde en décadence
 
Valls, Sarkozy, Hollande et Fillon, les enjeux
Sont importants et ne faites qu'augmenter le creux
Oubliées vos promesses et vos débats
Le peuple n'a plus confiance en vous, ni de foi
Comment faut gouverner : En donnant un bon coup de balai !
 
Vous avez gouverner que pour vos intérêts
Et la France aujourd'hui en est que plus minée
Si vous dirigez comme des rois
Envolés vos nouveaux mandats, bon débarras
Ca, ce n'est pas volé
A présent, du vent, du balai
 
Tu peux chercher encore à manipuler la France
Plus de dommages et plus d'officieux
Dans ce monde en décadence
 
Ca maintenant c'est fait
Combien oserons vous baffer
 
Le 08/02/2017
Co-écrit avec DJtiti
A présent tu peux t'en aller – Richard ANTHONY