29/12/2016

PAS DE CHANCE Parodie "C'est ta chance" Jean-Jacques GOLDMAN

Pas de chance 
Pas de voie dans cette course
Et la misère me suit
Je n’attends pas gagner coup de pouce
Je survis dans l’oubli !
Oh ! en proie dans cette senne du mal
Je prie souvent ce bon Dieu étourdi
Pour que ma joie revienne
Faut que j’éponge mes peines
Quitte à récurer mon esprit
 
Pas le choix dans cette arène
Je perds ma dignité
Tous ces efforts que je n’aurai pas fait
Un combat de problèmes
Et au sein de cette jungle hostile
Scélérats revendent les bandits
Si m’échappe l’espoir, que mes choix me reviennent
Et moi seul en payera le prix
 
Pas de chance, le fardeau des conséquences
J’ai perdu vie, tous mes rêves
Mes faiblesses m’enchaînent à des souffrances
Défaillance du soutien
Pas de chance, d’amis et de références
Un futur sans joie, privé de projets, de force, d’outrecuidance
Dans l’errance du malsain
 
Mon étoile est maléfique
Eloigne le pôle du beau
Pourquoi, les fées, soit disant magique
Ont loupé mon berceau
M’ déçois pourtant mais ne sais que faire
L’ sortilège m’a déshérité
Je crois que fatalité ne peut être à refaire
L’épreuve, châtiment du passé
 
Pas de chance, les offres sont manigances
Faudra remplacer toutes mes préférences
Par de la suffisance 
Pas de chance, pas le choix
La malchance me pousse dans l’impuissance
L’amour rayé par l’effroi, par les autres
Le mépris, la méfiance
Décadence naîtra là  
Le 02/11/07 – P/73
C’est ta chance – Jean-Jacques GOLDMAN

05/12/2014

DEVEINE parodie "La lettre" Renan LUCE

Déveine 
J’ai perdu des pépettes
Au gré d’une amourette
Accablée d’ mes erreurs
J’encaisse les malheurs
Abonnée au chagrin
Je n’ai plus de copains
Ma vie croule sous les dettes
Ce n’est pas une fête
Car moi j’ai pas de bol
Qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu
J’ai choper la rougeole
Obligée d’ rester dans mon pieu !
Payapapa payapapa
Au fond d’ mon pieu
Payapapa payapapa
 
Jérémie qui me quitte
Part avec mon amie
Une gourde, un parasite
Ils sont bien réunis
Les huissiers me pourchassent
Je n’ai plus de permis
Je cotise à la poisse
Jamais, elle ne m’oublie !
Car moi, j’ai pas de bol
Qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu !
Je n’ai plus de bagnole
Trois tonneaux et elle a pris feu
Payapapa payapapa
A pris feu
Payapapa payapapa
 
C’est depuis ma naissance
Que je marche sur la braise
Destinée « pas de chance »
J’ suis souvent de la baise
Je reçois tant de claques
J’suis blindée aux éclats
Pour contrer les attaques
J’essaie de n’en faire cas
Car moi j’ai pas de bol
Qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu !
J’ai la grippe espagnole
Le fond des yeux bien globuleux
Payapapa payapapa
Globuleux
Payapapa payapapa
 
 
J’ai marché  dans la crotte
Du pied droit d’ la malchance
Elle était d’ vant ma porte
Posée avec aisance
L’autre jour, un éclair
Traversant mon écran
Brûla mon belvédère
Mais je m’en sort vivante !
Car moi j’ai pas de bol
Qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu !
J’ai perdu mon job
Car j’avais des retards sérieux
Payapapa payapapa
Monstrueux
Payapapa payapapa
 
Hier une pervenche
Est passée dans la rue
Mal garée, comme un manche
Me colla une prune
J’ai perdu ma patience
Cet acte m’horripile
Elle me parle de prudence
Sous son air imbécile
Et moi, j’en ai raz-l’ bol
Dites-moi c’ que j’ai fait au bon Dieu ?
J’ai pris une torgnole
Par quelques boutonneux
Payapapa payapapa
P’ tits merdeux
Payapapa payapapa
Le 23/10/09– P/ La lettre - Renan LUCE