22/10/2015

LA MONIQUE parodie "L'Amérique" Joe DASSIN


 

La Monique

Elle m'a dit qu'elle voulait baiser
J'ai pas pu, ça m'a dégoûté
Elle n'a plus d' dents, une haleine à tomber
La Monique 
 
Elle consomme des litrons de vin
La couperose rehausse son teint
Sur son gros ventre pendouillent ses deux gros seins
Je panique !
 
La Monique, la Monique, t'as qu' ça le soir, tu tournes PD
La Monique, la Monique, c'est un cauchemar, j' vais me réveiller
Je hais son popotin plus flasque que d' la gélatine
J'ai fermé cent fois les yeux pour que dresse ma pine
Stratégique !
 
Elle a des poches sous les yeux
Un gros nez, des narines de boeuf
Très développé son système pileux
La Monique
 
Se lave jamais, brosse pas ses deux dents
Elle sent fort, la sueur s'imposant
Et ses dessous gardent l'odeur de ses vents
Atomiques !
 
La Monique, la Monique, t'as qu' ça le soir, tu tournes PD
La Monique, la Monique, c'est un cauchemar, j' vais me réveiller
Je hais son popotin plus flasque que d' la gélatine
J'ai fermé cent fois les yeux pour que dresse ma pine
Stratégique !
 
La Monique, la Monique, c'est pas le rêve, faut se forcer
Mécanique cette trique qui se relève les yeux fermés 
Le 18/06/10 – P

L'Amérique - Joe DASSIN 

13/10/2015

PRETENTIONS parodie "Le pénitencier" Johnny HALLYDAY

Prétentions
Qu’il sorte son pénis entier
Plutôt que de s’en vanter
Mais hélas, l’organe apparaît transi
Le pauvre dard se liquéfie
Les gars sont si fiers des effets
Que donnent leur matériel
Tendu, parfaite virilité
Ce n’est simple bagatelle
L’appareil sous un caoutchouc
D’interdits, conditionné
Ainsi, se pare cet attribut
Retient le risque du jet
 
L’affaire s’écourtera
Rabaissez alors vos prétentions
Seuls conquis, comblés de bévues
Messieurs, remontez vos pantalons
Vos brindilles nous font marrer
Les faits s’avèrent, pleurez
Mesdames, démontez leur vanité
Machos prennent déculottée
Qu’il sorte son pénis entier
Plutôt que de s’en vanter
Mais hélas, le membre apparaît transi
Le pauvre dard se liquéfie
                                                                         Le 11/09/08 – P/80   Le pénitencier – Johnny HALLYDAY

15/09/2015

TOUCHE PAS A MES SEINS parodie "Tatoue-moi" Opéra Rock Mozart

Ne touche pas
Tatoue-moi – L’opéra rock de Mozart
(Le 01/12/09 -)         
Coquine, torride, libertine
Ce soir, y a rien  de tout ça dans ton lit 
Laissons Dormir nos maris
Regardons télé, couchées sur le divan  
J'éviterai ta langue et tes élans
Tes baisers tendres
Tes gestes frivoles représentants
L'esprit de tes glandes 
 
Ne touche pas à mes seins
Fout-moi la paix, tu m'énerves
Je cache mon arrière-train
Pour étouffer cette braise 
Ne me touche pas, je sature
Tu n'assures pas un Kopeck
Je suis gaver de tes postures
Qui me dénaturent
 
Mettons drap dessus entre nous
Je cherche une feinte pour contrer l'appétence 
Allons ! Une fois par mois, ça suffit bien
Pour lever l'abstinence 
Que m'importe d'accomplir un devoir
Aux jeux pervers
Quand sur mes fesses, tombe ta mâchoire
Je change d'air
  
Ne touche pas à mes seins
Fout-moi la paix, tu m'énerves
On baisera demain
Tu feras comme à ton aise
Ne me touche pas, je sature
Tu n'assures pas un Kopeck
Je suis gaver de cette luxure
Qui me dénature
 
Que des pensées sous ceinture me saturent
 
Laisse-moi tomber dans les draps
Visse-toi côté droit
Et gardons toutes nos distances
Parons le montée du gland
L'orifice est en vacances
 
Ne touche pas à mes seins
Fout-moi la paix, tu m'énerves
Je cache mon arrière-train
Pour étouffer cette braise 
Ne me touche pas, je sature
Tu n'assures pas un kopeck
Je suis gaver de tes postures
Qui me dénaturent 

27/10/2014

LA BURNE DU CURE parodie "La bonne du curé" Annie CORDY

Auteur : MIMIE
Ma marraine virtuelle de parodies