22/07/2017

L'HOTE COSSU A NOS FRAIS parodie "Rue de la paix" ZAZIE

                                                                                                                       
L’hôte cossu à nos frais
(Rue la paix) Le 26/06/07 - P/64 
Je paye mes impôts puisque je gagne ma vie
C’est le vœu de l’Empereur
N’y a de magot qui ne soit assujetti
Veille le régisseur
Dans l’amalgame des blâmes
La redevance téléviseur
Contraventions exploitent contribuable
 
Toujours l’on s’échine
Et c’est la même rengaine
Qu’on ne vienne à manquer           
La patente des usines
Descend les affaires, gangrène
L’avenir exilé 
Le pauvre n’a plus de bourse dans un monde évolué
N'a plus de meubles, et vend sa raison
 
Collecte l’impôt, la ruse à nos frais
Permettre à l’hôte, fortune à jamais
Abondent surtout les intérêts du prince
Je paye un impôt si je gagne
Je paye mes impôts, faut que je me magne
Déleste le monde du peu qu’il gagne
Il a faim !
  
Autant de réjouissances(3)
Epuisent les fonds de la caisse(4)
Mais combien cotiser(5)
Pour régaler bombances(6)
Apprendre à vivre à la baisse
Atteindre satiété(7) 
D'hélas réunions(A) pour organiser des réceptions
Voyager quelques jours sur nos ronds
 
Adresse un rappel, si tu ne payes
Remettre à l’hôte, tribut à jamais
Abondent surtout ses intérêts sans fin
Je paye des impôts quand je gagne
Je paye mes impôts, faut que je me magne 
Déleste le monde du peu qu’il gagne
Il a faim !
 
Il y a toujours des frais,fondent les crédits en banque
Et tout ce qui s’achète gonfle le boni dans le fisc(8) 
Croulant sous les agios, tronque ma vie, vente aux enchères(9)
Ainsi, les prévôts prennent nos sous et trient toute la monnaie…
 
Dépêche un rappel si tu ne payes
Permettre à l’hôte cossu à nos frais
Qu’abondent surtout ses intérêts
Sans fin
Je paye des impôts quand je gagne
Je paye mes impôts, faut qu’je me magne
Déleste le monde du peu qu’il gagne
C’est le gain !
 

03/12/2015

ROTOTO parodie "Rodéo (1)" ZAZIE

 
Rototo  (Rodéo)Le 19/09/09  
Rototo, c’est l ‘envie qui nous trahit
Rototo, il surgit sans préavis 
 
Excusez, je m’allège, s’engorge ma réserve
Tous ces mets, ce fut un régal
Bien manger me nuit, je comble l’appétit
J’aime les plaisirs de la table !
 
Le concombre menaçant surgit spontanément
Si j’avais pu éviter ça !
A ce moment là j’entache l’ambiance du repas
Par un ridicule renvoi
 
Reflux, rototo, c’est le bruit qui nous trahit
Rototo, c’est le cri du malappris
 
D’abord rouge écarlate, la honte me rattrape
Tout le monde rigole, je voudrais sortir de la salle
Du coup, j’ai l’air d’un porc, d’une pomme, d’une pécore
Et puis, au fond, ça m’est égal !
 
Je laisse mes lentilles car ça me titille
J’ai peur de ce gaz anal
Je trie le choux fleur, j’ingurgite une liqueur
Parce que les fécules me travaillent !
 
Sort un rototo, dans un bruit qu’on s’interdit
Rototo, la surprise du colis !
 
Excusez, je m’allège, s’engorge ma réserve
Se trouble l’air au fond des conduits
Et j’avale un verre d’eau pour laver mon ego
Le pire, c’est ma tronche d’ahurie !
 
Et je fond sous la gène autour de mon haleine
J’ai pas digérer l’ salami
J’ai fini mon bol de riz, je ne sature pas
Pour me soulager, je renvoie
 
Rototo, rototo
Rototo, c’est le bruit qui nous trahit
Rototo, c’est le cri du malappris
 
Viens me soulager renvoi, dans un cri qu’on s’interdit !
Viens me soulager renvoi, qui surgit sans préavis
 

22/10/2015

DOMINOS parodie "Rodéo" (2) ZAZIE

Dominos Le 09/10/08 - P/23
Dominos, le principe de « qui s’ensuit »
Dominos, c’est l’esprit du paradis
 
Ne commet sacrilège, tu n’auras privilège
Et n’occasionne jamais le mal
Sois bon pour autrui, les colombes l’ont compris
Et se munir d’une morale
 
T’incombe le présent, sois l’esprit bienfaisant
Ton attitude est capitale
Sois juste et soit loyal, ne fais pas comme Judas
Si tu manipules, c’est fatal
 
C’est les dominos, le principe de « qui s’ensuit »
Dominos, fais ta place au paradis
 
Les torts que tu auras, te plombent de disgrâces
Et si tu voles, l’autre vie s’ ra mélasse
Et si tu fais des morts, j’ donne pas cher de ton sort
Car outre-tombe, tout r’ fait surface
 
Maltraites ta famille, ton ombre se déguenille
L’erreur, c’est qu’ ça t’est égal
Ils prient, ils pleurent, les montres du malheur
Devant les juges de c’ tribunal
 
Comme des dominos, fais ta vie et que s’ensuit
Dominos, se mérite le paradis
 
T’attendent les ténèbres, tombé dans leurs pièges
Nul doute, tu paiera le prix
Et puis tout penaud, tombent tes dominos
Le pire fécondera l'autre vie(63)
 
Et tombent les beignes, un retour de châtaignes
Tu l’as bien cherché, t’es maudit
Reconstruis les bases d’une vie et assure-toi
Qu’ tu ne retombera pas si bas
 
Dominos, dominos
 
Dominos, reconstruis si tu détruis
Dominos, le circuit du paradis
Ne pas retomber si bas
Fais ta vie et que s’ensuit
Ne fais pas tomber tes plaques (EW)
Fais ta place au paradis 

21/09/2015

IL MITRAILLE parodie "Des rails" ZAZIE

 
Il mitraille

(Des rails) Le 11/10/08 - P/34

Il a l’esprit d’un chasseur, il est malin
La façon d’un trappeur, son quotidien
Des semaines de bassesses, de grande adresse
Il file leurs ombres à la trace, l’esprit tenace
 
Dans un bois voisin, il mitraille
A l’affût d’une faille, chaque proie a peur où qu’elle aille
Et la tête d’une vedette apparaît dans les gazettes
Aux abois, comédien se taille car la frousse le tenaille
Sournois, son instinct le tiraille
Et s’achètent les gazettes, la vie de toutes ces vedettes
 
Il s’est planqué derrière le mur mitoyen, reste discret
Les stores préservent des voyeurs
Guette le gibier, sa patience est de rigueur
Tire le portrait
 
Sur un toit non loin, il mitraille
A l’affût d’une faille
Entrevoit l’acteur au bercail
La silhouette d’une vedette apparaît dans les gazettes
A l’étroit dans un tas d’ broussailles
Avec tout l’attirail
Aperçoit l’étoile qu’il mitraille
L’amourette d’une vedette à la tête des gazettes
S’invitera à ses fiançailles
Pour un cliché de taille
Assistera à ses funérailles
Derrière un soupirail
 
Il s’octroie tous les droits
Sa besogne vaut la peine
Ça se vend et puis ça paye
 
Mais pourquoi cet homme mitraille ?
Aime-t-il ce travail ?
Dis pourquoi cet homme mitraille 
C’est peut-être les vedettes qui ont peur des oubliettes
Mais les stars ont-elles gouvernail 
D’accord qu’il les assaille 
Mais pourquoi cet homme mitraille 
Sa besogne vaut la peine
Ça se vend et puis ça paye
Quand la tête des vedettes apparaissent dans les gazettes 

14/08/2015

IL EST UN HOMME parodie "Je suis un homme" Zazie

 

Il est un homme

PAROLES "Je suis un homme" Zazie               PARODIE "Il est un homme" P36

Je suis un homme de Cro-Magnon Il est un homme en mutation
Je suis un singe ou un poisson Le fils du singe ou du poisson
Sur la terre en toute saison On se perd dans l’inéquation
Moi je tourne en rond, je tourne en rond L’on tourne en rond, on tourne en rond
   
Je suis un seul puis des millions Il est bien jeune sous tentation
Je suis un homme au cœur de lion Le conditionne télévision
A la guerre en toute saison Donne une virtuelle éducation
Moi je tourne en rond, je tourne en rond Pour ces rejetons, ses rejetons
   
Je suis un homme plein d’ambition Il est un homme, un patachon
Belle voiture et belle maison Dans la luxure, dans ses passions
Dans la chambre et dans le salon Il commande tout d’une station
Moi je tourne en rond, je tourne en rond Séjourne au fond et tourne en rond
   
Je fais l’amour et la révolution Il a la tête en immersion
Je fais le tour de la question Il est déjà bien trop profond
J’avance, avance à reculons Naissance, naissance d’un autre poisson
Moi je tourne en rond, je tourne en rond Qui tourne en rond, qui tourne en rond
   
Tu vois, j’ suis pas un homme Parfois, il paillonne
Je suis le roi de l’illusion Dès qu’il aura une occasion
Au fond, qu’on me pardonne Il rompt, il abandonne
Je suis le roi, le roi des cons Vie conjugale et son cocon
   
Je fais le monde à ma façon Il est un monde en perdition
Coulé dans l’or et le béton Lesté par l’or et le béton
Corps en cage, jeté en prison Un ancrage sur l’île de raison
Moi je tourne en rond, je tourne en rond Détourne du fond, détourne du fond
   
Assis devant ma télévision L’esprit au bord de la dépression
Je suis de l’homme, la négation Dans un ras le bol, ras le pompon
Pur produit de consommation Mure l’envie dans l’abnégation
Oui mon compte est bon, mon compte est bon Qui monte en pression, monte en pression
   
Tu vois, j’ suis pas un homme Parfois, il m’impressionne
Je suis le roi de l’illusion Quand je le vois en réflexion
Au fond, qu’on me pardonne Comprend qu’il n’y a personne
Je suis le roi, le roi des cons Autre que soi pour réfection
   
C’est moi, le maître du feu Il doit remettre tout en jeu
Le maître du jeu, le maître du monde De n’être en ces lieux qu’un maître immonde
Et vois ce que j’en ai fait Qui voit que son intérêt
Une terre glacée, une terre brûlée Critères souillés, repères brouillés
La terre des hommes que les hommes abandonnent Se perd cet homme quand les sommes s’additionnent
   
Je suis un homme au pied du mur Il est un homme couvert de factures
Comme une erreur de la nature Mais ne l’écoeure, la démesure
Sur la terre sans d’autres raisons Il veut en faire une bonne impression
Moi je tourne en rond, je tourne en rond Débourse des ronds, détourne des fonds
   
Je suis un homme et je mesure Il naît un homme dans l’amertume
Toute l’horreur de ma nature Car ses aïeuls ont fait fortune
Pour ma peine ma punition Dans la chaîne de l’évolution
Moi je tourne en rond, je tourne en rond Détourne le bon, détourne le monde

13/04/2015

TOUT LE MONDE IL EST FAUX parodie "Tout le monde il est beau" ZAZIE

Tout le monde il est faux
(Tout le monde il est beau) Le 03/10/08 - P/95 
Belle-mère, nourrice
Notaire, juriste
Vendeur, charmeur
Comptable, avocat 
Syndic, les flics
Sportif, famille
Banquier, notable
L’officier, soldat
 
Tout le monde il est faux, tout le monde il est faux
Tout le monde il est faux, tout le monde il est faux
 
Les moches, les beaux
Les vieillards, jeunots
Les hommes, les femmes
Général, magistrat
Chanoine et moi 
Courtier, préfet
Cousine, voisine
L’assureur, l’acteur
 
Tout le monde il est faux, tout le monde il est faux
Tout le monde il est faux, tout le monde il est faux 
Tricher, faire de la peine, c’est ça la vie
 
Les cons, les riches
Les trop gentils
Les andouilles, Sarkozy
Ton ex et autrui
 
Tout le monde il est faux, tout le monde il est faux
Tout le monde il est faux, tout le monde il est faux
Tout le monde il est faux, tout le monde il est faux 
Tout le monde il se ment et l’on ment à tout l’ monde

 

28/11/2014

JUSTICIERE parodie "A ma place" ZAZIE & Axel BAUER

  

Justicière Le 15/11/08 - P/39 

Construirais un palace pour ceux d’ dehors
Je mett’ rais en disgrâce ceux qui ont des torts
Vivre l’enfer pour qui le créera 
Donnerais une mère à qui n’en a pas
Se peut-il que j’y parvienne
Impossible que je pardonne
Inflexible sur la peine
Fous, deviennent les hommes
 
Je mett’ rais dans l’angoisse les sournois
Donnerais carapace à ceux qu'on rudoie
Montrer une voie au désarroi
Sècherais les larmes de ceux qui s'apitoient
 
J’aim’ rais bien que l’on s’aime, voir s’unir tous ces « moi »
J’aim’ rais bien dans la peine, voir une ronde et des bras
Y-a-t-il un remède
Faut-il qu’on atteigne
Le comble de l’ânerie
Pour qu’on ai compris
 
J’ouvrirais toutes les portes
A tous ceux qui supportent
Je mettrais dans l’effroi
Tous ceux qui font mal
Leurs jetterais des sorts
Aux êtres néfastes
Donnerais un trésor
A ceux d’en bas
  
Je n’ comprends pas pourquoi on s’ noie de problèmes
Je n’ comprends pas pourquoi reste ce système
Y-a tellement de haine que l’on s’avilit
 
Je ferais des menaces à qui soudoie
Un exil, une impasse pour qui s’ dévoie
Une justicière, la pire qui soit
Qui ferait ménage dans ce vaste fatras
Et je donnerais la mort à ceux qui font massacres
Je f’ rais perdre les forces à ceux qui attaquent
Sèm'rais la peur sur toute terreur(EX)
 Je ferais le vide de tous ces malheurs
 
Faut-il que l’on s’éteigne
Il faut qu’on se réveille
Je tendrais la main
A ceux qui ont chagrin
Faut-il que je me fâche
Avant qu’on se gâche
D’un profond coma
Tombe à trépas
 
Trop longtemps que déçoit cette race humaine
Trop longtemps qu’elle emploie tout cet oxygène
Sous un vent de géhennes, lent’ ment se gangrènent
Toutes nos vies
Je déboute tous ces monstres
Et je n’écoute les mensonges
Donne du pain à qui a faim
Un soutien pour ceux qui ploient
Si Dieu me donne la grâce (EZ)
Je ferais ça à sa place